Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La vaccination monte en puissance cette semaine dans le Nord Franche-Comté

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les plus de 50 ans vont pouvoir se faire vacciner contre le coronavirus dès ce lundi le 10 mai. Alors pour suivre cet élargissement de la vaccination, les livraisons de doses s'intensifient et dans les centres du Nord Franche-Comté, on est obligé de pousser les murs.

Le gymnase du phare à Belfort, l'un des principaux centres de vaccination du Nord Franche Comté
Le gymnase du phare à Belfort, l'un des principaux centres de vaccination du Nord Franche Comté © Radio France - Théo Hetsch

La vaccination prend un nouvel élan ce lundi 10 mai partout en France et dans le Nord Franche-Comté. Le seuil d'éligibilité tombe à 50 ans et désormais, tous les adultes de plus de 18 ans pourront se faire vacciner sur les créneaux laissés vacants.  Dans le même temps, les doses de vaccins vont arriver plus massivement dans les centres de vaccination.

L'exemple le plus frappant est sans doute le gymnase du Phare à Belfort : d'une ligne de vaccination il y a un mois, on va passer à cinq lignes dès ce jeudi, soit plus de 500 personnes vaccinées chaque jour. La tendance est générale : 5.000 doses vont être distribuées cette semaine sur le Territoire de Belfort, dont 4.000 primo-injections. "Et il n'y pas de problème de rendez-vous" assure le préfet Jean-Marie Girier. "Les créneaux mis en ligne sont très rapidement occupés".

Dans les centres de vaccination, il faut "pousser les murs"

Mais cette montée en puissance n'est pas sans poser problème. Dans plusieurs centres, il faut désormais "pousser les murs". Exemple à Montbéliard : le gymnase Victor Hugo est devenu trop étroit, alors le centre de vaccination déménage à la salle de la Roselière afin d'augmenter ses capacités et passer de 3.000 à plus de 5.000 doses par semaine. Idem à Audincourt, où le centre de vaccination se déplace à l'espace Japy.

Partout en Nord Franche-Comté, on tente donc d'aller plus vite, de vacciner un maximum avant l'été. Car il faudra bien que les centaines de personnels médicaux réquisitionnés prennent du repos. Et puis les gymnases en été seront des fournaises, pas adaptés pour la vaccination de masse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess