Santé – Sciences

La vaccination recule dans la Vienne

Par Jules Brelaz, France Bleu Poitou mardi 12 janvier 2016 à 19:50

La vaccination a perdu du terrain dans la Vienne en 2015
La vaccination a perdu du terrain dans la Vienne en 2015 © Maxppp - Maxppp

De plus en plus de parents poitevins refusent de vacciner leurs bébés, d'après la Protection maternelle et infantile. Pour répondre à cette défiance grandissante vis-à-vis de la vaccination, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi un grand débat public pour rassurer les Français.

 En 2015, la vaccination a perdu du terrain d'après la Protection maternelle et infantile de la Vienne. Les parents sont de plus en plus nombreux à refuser les vaccins obligatoires (DTP pour diphtérie, tétanos et poliomyélite) et les vaccins recommandés

"Au cours de l'année 2015, les taux de couvertures vaccinales fléchissent un peu dans la Vienne. Les lobbies anti-vaccins sont très efficaces et la rumeur galope très très vite sur Internet. Les pouvoirs publics doivent avoir une communication plus claire qui rassure" , estime le docteur Florence Retot, médecin coordinateur à la PMI de la Vienne

Faut-il avoir peur des vaccins ? Reportage à la PMI de Poitiers

Ravivée par l'affaire du vaccin Gardasil, la défiance vis-à-vis des vaccins est un phénomène "préoccupant", a déclaré Marisol Touraine. La ministre de la Santé a également rappelé que le taux de couverture vaccinale contre la grippe a chuté de 13 points depuis 2008. Par ailleurs, la "_résurgence régulièr_e" de cas de rougeole s'explique, d'après la ministre, par la baisse de la vaccination chez les nourrissons. Mais "faut-il vacciner de façon systématique ?" s'interroge Anne Bonnin, infirmière et naturopathe à Poitiers . 

Anne Bonnin infirmière et naturopathe à Poitiers

 Pour répondre à l'inquiétude grandissante face aux vaccins, les autorités vont organiser un grand débat public qui pourrait déboucher sur une réforme de la politique vaccinale.  Un site internet sera également créé en mars prochain pour lutter contre la propagande anti-vaccin et rappeler les bienfaits de la vaccination.

Le docteur Florence Retot médecin à la PMI de la Vienne