Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La vaccination relancée massivement au CHU de Rennes pour les personnels

-
Par , France Bleu Armorique

La vaccination se relance au CHU de Rennes. L'obligation vaccinale a poussé le plus grand hôpital rennais à s'adapter pour vacciner contre le coronavirus tout son personnel, soignant ou non, avant septembre. 80% des personnels sont déjà vaccinés.

Le professeur Christophe Paris, chargé de la santé au travail du CHU de Rennes, devant le centre de vaccination de l'hôpital.
Le professeur Christophe Paris, chargé de la santé au travail du CHU de Rennes, devant le centre de vaccination de l'hôpital. © Radio France - Evan Lebastard

A peine rouvert, le grand centre de vaccination du CHU de Rennes affiche déjà complet. Après un rythme très ralenti ces derniers mois, l'obligation vaccinale pour les personnels des hôpitaux a poussé le plus grand hôpital rennais à s'adapter pour permettre aux 20% de son personnel toujours pas vaccinés de pouvoir le faire. 

D'un petit bureau depuis quelques semaines, c'est tout un bâtiment désormais remobilisé pour réaliser les primo-injections. Jacky est aide de laboratoire en biochimie. "L'employeur va nous obliger à être vacciné, autrement j'aurais attendu un petit peu." S'il ne voulait pas se faire vacciner tout de suite c'est par crainte des effets secondaires à long terme mais aussi parce que "on ne sait même pas la durée d'immunité, ça pose des questions."

80% du personnel déjà vacciné

Des arguments qui reviennent régulièrement chez les non-vaccinés qui se présentent pour recevoir leur première dose comme l'explique le professeur Christophe Paris, responsable du service de santé au travail du CHU de Rennes. "Les motifs d'hésitation vaccinale sont les mêmes que l'ont retrouve pour les autres vaccins comme celui contre la grippe. C'est la peur des effets secondaires, la crainte d'une non-efficacité essentiellement." Malgré tout l'adhésion est très bonne au sein du personnel, même avant l'obligation vaccinale. 80% du personnel est vacciné contre le coronavirus, c'est 50% par exemple pour le vaccin contre la grippe. 

Malgré tout les vacances compliquent l'organisation pour permettre à tous les salariés d'être vaccinés avant le 15 septembre. "C'est toujours compliqué d'élargir une nouvelle activité pour la vaccination en pleine vacances", reconnaît Christophe Paris. "Les effectifs sont réduits de moitié, donc oui c'est compliqué mais on y arrive." Certains soignants ont déjà prévu de se faire vacciner sur leur lieu de vacances, ce qui devrait faciliter les choses. Même si une minorité a déjà fait savoir qu'ils refusaient catégoriquement de se faire vacciner, quitte à perdre leur emploi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess