Santé – Sciences

La victoire d'une mère du nord Cotentin pour son fils handicapé

Par France Bleu Cotentin, France Bleu Cotentin mardi 15 septembre 2015 à 18:50

Les symptômes des bébés Dépakine
Les symptômes des bébés Dépakine

Jimmy, un petit garçon de sept ans qui souffre des symptômes des "enfants dépakine", va enfin pouvoir intégrer l'Institut médico-éducatif (IME) de La Glacerie près de Cherbourg dans la Manche.

Scolarisé jusqu'à l'année dernière en maternelle, sa mère n'arrivait pas à le faire entrer en IME, un institut médico-éducatif, faute de places. Jennifer Lebresne, une habitante de Sideville près de Cherbourg, a alors menacé de porter plainte contre l'Etat pour carence éducative et préjudice moral comme l'ont fait il y a quelques années les familles d'enfants autistes.

Plus de deux ans de combat

Cela plus de deux ans que sa mère, Jennifer Lebresne, se bat pour que son enfant soit accueilli dans un établissement spécialisé. Jimmy est âgé de 7 ans et il est atteint d'embryofoetopathie. Sa mère qui est épileptique a pris un médicament qui s'appelle la Dépakine lorsqu'elle était enceinte de Jimmy. Conséquences, le garçon est victime de graves lésions neurologique. Aujourd'hui Jimmy a le niveau intellectuel d'un enfant de 3 ans.

Une menace qui a payé puisque suite à l'intervention de la députée de Cherbourg Geneviève Gosselin-Fleury, la secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées Ségolène Neuville a débloqué des fonds. Jimmy fera sa rentrée à l'IME de La Glacerie près de Cherbourg lundi 21 septembre prochain.

Au moins sept familles concernées dans le nord Cotentin

Selon l'association APESAC qui regroupe les parents d'enfants victimes du médicament Dépakine, il y aurait au moins sept familles dans le nord Cotentin qui n'ont toujours pas de places d'accueil en institut spécialisé pour leurs enfants handicapés.

Témoignage de Jennifer Lebresne