Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La ville de Bellac va bientôt proposer une mutuelle communale à ses habitants

jeudi 5 mai 2016 à 15:32 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Après Aureil, la ville de Bellac va bientôt proposer une mutuelle communale à ses habitants ! Tout le monde pourra en bénéficier même si l'idée, c'est de permettre à ceux qui n'en ont pas les moyens, ou qui n'ont pas de mutuelles d'entreprise, d'avoir eux aussi, une meilleure couverture.

.
. © Maxppp - jean françois frey

Bellac, France

Selon une étude, 10% des habitants des villes rurales n'ont pas de mutuelle. Ramené à la population de Bellac, cela représente près de 450 personnes. Même si tous les bellachons pourront en bénéficier, ce sont les jeunes sans emploi, les chômeurs en général, mais aussi les personnes âgées à petits revenus, ou encore les travailleurs non-salariés, bref, tous qui n'ont pas de mutuelle obligatoire via leur entreprise qui seront prioritaires. La rédaction de l'appel d'offre est en cours.

Des tarifs attractifs

La mutuelle choisie, sera présentée le 16 septembre, lors d'une réunion publique. Dans l'idéal, les adhésions pourront débuter au 1er janvier prochain. Plus il y aura d'adhérents, plus la commune pourra négocier avec les mutualistes. L’objectif étant de faire baisser le prix de 20 à 30% par rapport à une mutuelle normale. Une mutuelle communale avec trois offres différentes. Une de base, une autre incluant les dépassements d'honoraires, et une dernière dite de confort qui prendra en charge les dépassements plus importants.

Pas une mutuelle au rabais selon Thierry Spriet l'adjoint en charge du dossier

Cela ne coûtera rien à la ville, qui devra simplement mettre à disposition un local pour les permanences du mutualiste sélectionné. Un peu plus de 700 communes en France ont déjà instauré ce genre de couverture via l'association Actiom. Notamment en Corrèze. En Haute-Vienne, Aureil sera la première. Les adhésions y seront même possibles dès le 1er juillet prochain.