Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la ville de Cannes lance une manufacture locale de masques

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

La ville de Cannes lance une "manufacture locale de masques en tissu". Une dizaine de couturiers se sont lancés dans leur production. Ces protections offertes aux habitants. La municipalité a également acheté des imprimantes 3D pour fabriquer des visières en plexiglas pour les salariés exposés.

Coronavirus : fabrication de masque de protection en tissus à la maison avec une machine à coudre
Coronavirus : fabrication de masque de protection en tissus à la maison avec une machine à coudre © Radio France - Stéphanie Berlu

500 masques en tissu ont été livrés ce lundi à la marie de Cannes. Ils ont été confectionnés par un couple de couturiers qui adhère à "une manufacture de masques" lancée par la ville. Une dizaine d'autres professionnels et passionnés de couture participent à cette opération. La municipalité cherche d'autres volontaires.

Les couturiers rémunérés, les masques offerts aux habitants

Tous les Cannois pourront bénéficier de ces masques lavables et donc réutilisables. "À Cannes, il y a un peu plus de 74.000 habitants. L'objectif est de produire au moins ce nombre de masques en tissu, puis de dépasser ce chiffre. Nous voulons protéger la population et donner du travail à des professionnels pendant ce confinement", indique Thierry Migoule, directeur général des services de la mairie de Cannes.

La ville prendra à sa charge le coût des matières premières, une première livraison de tissus arrive cette semaine, et le coût de la main-d'oeuvre. "Certains nous ont proposé de fabriquer les masques bénévolement", Thierry Migoule apprécie, mais l'offre a été déclinée : "tout travail mérite salaire et ces masques seront offerts aux Cannois". La ville va débourser environ un euro par pièce, selon ses premières estimations. 

Des masques aux normes AFNOR S76-001

Ces masques sont conformes à la norme AFNOR S76-001. "On ne fait pas n'importe quoi. Ce produit est labellisé par l'Agence Régionale de Santé, par l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail et l'ANSM, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé".

Par ailleurs, l'Académie de médecine recommande désormais le port du masque, particulièrement au moment de la période de déconfinement. Le gouvernement a lui-même changé sa position : après avoir martelé que le port du masque est inutile pour les non-porteurs du Covid-19, il conseille désormais de se couvrir le visage y compris avec des masques alternatifs. 

"À défaut d'avoir des masques de type FFP2 ou chirurgicaux, nous proposons ces masques en tissu".

À Cannes, la décision a été prise avant cela. "Avec le maire David Lisnard, nous nous sommes documentés. On ne va pas réinventer le monde, nous avons regardé ce qui se passe en Corée. Là-bas les commerces ne sont pas fermés, les malades bien sûr sont mis à l'écart .. Et le virus ne s'est pas propagé comme en Europe parce que les gens sont protégés. Et donc à défaut d'avoir des masques de type FFP2 ou chirurgicaux, nous proposons ces masques en tissu"

Quand seront livrés les masques ?

Une commande de 200.000 masques chirurgicaux à plusieurs pays étrangers, dont la Chine, n'a pas encore été livrée. Ces protections devraient être attribuées en priorité à ceux qui travaillent. Les habitants de Cannes recevront leur masque en tissu pour la fin du confinement.

"Ils seront livrés dès que nous aurons le feu vert pour le déconfinement parce que nous sommes persuadé que cette période sera accompagnée d'un port obligatoire du masque", explique Thierry Migoule. Il est trop tôt pour préciser sous quelles conditions se fera cette distribution.

Désinfection de la ville avec des drones 

La maire de Cannes, David Lisnard a également décidé de désinfecter la ville à l'aide de drone, lorsque les autorités annonceront la fin du confinement. "Nous allons brumiser les rues avec un extrait de javel parce que au début on nous expliquait que le virus se transmettait par la salive, les postillons. Aujourd'hui, on nous qu'il se propage aussi dans l'air". Et lors de cette opération, nous on ne connaît naturellement pas la date, les agents d'entretien de la ville vont nettoyer les sols, le mobilier urbain et également procéder à une "désinfection de l'air". 

Des imprimantes 3D pour fabriquer des visières

En plus de la "manufacture locale de masques en tissu", la ville de Cannes va lancer la production de visières en plexiglas pour équiper les salariés les plus exposés au coronavirus : les employés des commerces alimentaires, les agents d'entretien, les policiers... 1.500 visières ont été commandées à un prestataire. 

Et la mairie a acheté trois imprimante 3D. "Le personnel communal sera formé pour fabriquer ces visières en plastique. Ces imprimantes pourront fonctionner toute la journée", indique Thierry Migoule, directeur général des services de la mairie de Cannes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu