Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La ville de Rungis recherche médecins désespérément

mardi 11 septembre 2018 à 7:15 Par Mélodie Viallet, France Bleu Paris et France Bleu

Un "pôle médical" doit ouvrir à l’automne dans le centre-ville de Rungis, la mairie a décidé de réunir ses médecins généralistes ainsi que des infirmiers dans un même cabinet. Ce pôle est conçu pour accueillir cinq médecins mais aujourd’hui il en manque toujours deux.

 Les travaux ont commencé et ce cabinet devrait ouvrir à l'automne à Rungis
Les travaux ont commencé et ce cabinet devrait ouvrir à l'automne à Rungis © Radio France - Mélodie Viallet

Rungis, France

La désertisation médicale touche aussi l’Ile-de-France. C'est même la région qui a connu la plus fortes baisse de médecins, près de 2000 praticiens en moins entre 2007 et 2015. Pour lutter contre cette situation, la commune de Rungis a décidé de réunir ses médecins généralistes dans un même lieu. Un grand cabinet médical en plein centre-ville dans les anciens locaux du service jeunesse.

Un pôle médical pour attirer de jeunes médecins 

Les travaux ont commencé et ce cabinet devrait ouvrir à l'automne,"peut-être en octobre" précise le maire Raymond Charresson. Ce "pôle médical" sera constitué de deux cabinets infirmiers et cinq cabinets de médecins. Mais aujourd’hui il manque toujours deux médecins. Le docteur Vincent Van Reeth médecin généraliste à Rungis depuis 27 ans va s’installer dans ce pôle et il espère que cette structure va faire venir des jeunes. "A_ujourd’hui après le départ à la retraite de deux médecins sur Rungis, nous ne sommes plus que trois et nous sommes obligés de refuser des patients_" explique-t-il : "Quand nous serons cinq et en plus réunis dans un même cabinet nous allons pouvoir répondre à la demande des patients et aménager nos emplois du temps, ce qui veut dire faire moins d’heures et avoir plus de temps pour nos vies personnelles et c'est ce que recherchent aussi les jeunes médecins" ajoute-il. 

Le maire met la main au portefeuille pour faire venir de nouveaux médecins

C'est la mairie  de Rungis qui finance les travaux ce "pôle médical". Le maire Raymond Charresson, a du mal à comprendre pourquoi les médecins ne se bousculent pas pour venir à Rungis : "Ce n’est pas une ville difficile, c’est une ville paisible. Le weekend c’est même le calme absolue. Je pense que beaucoup ont une image biaisée de Rungis". Et pour convaincre de nouveaux médecins de venir dans sa ville Raymond Charresson propose aussi des aides financières :"_Je suis en train de voir avec la préfecture si je peux offrir le loyer du cabinet pour 3, 6 ou 12 mois, mais dans tous les cas le loyer proposé sera très intéressant_" assure-t-il. 

Rungis est aussi ,depuis mars, classé en zone d'intervention prioritaire (ZIP) ce qui veut dire que les médecins qui s'y installent toucheront aussi des aides financières de l'état et de l'assurance maladie.