Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La ville du Mans organise ses premières Assises de la santé

vendredi 23 novembre 2018 à 20:41 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

Samedi matin, cinq tables rondes sont organisées pour tenter de trouver des solutions à la baisse du nombre de médecins dans la métropole du Mans. Près de 300 personnes doivent y participer.

Les Assises de la Santé auront lieu au Mans samedi 24 novembre
Les Assises de la Santé auront lieu au Mans samedi 24 novembre - DR

Le Mans, France

C'est une première au Mans : la Ville organise ses premières Assises de la santé, samedi 24 novembre, au palais des Congrès. Cinq tables rondes sont organisées : sur l'attractivité des territoires, la coordination des moyens, les innovations pour les médecins, la télémédecine et l'accès aux soins psychologiques et psychiatriques. 300 professionnels sont invités à débattre, à discuter, à échanger. L'objectif est de trouver des solutions et de définir une feuille de route qui sera dévoilée en juin 2019.

A cette occasion, le cancérologue Fabrice Denis va présenter son application pour smartphone qui doit permettre aux fumeurs de repérer d'éventuels symptômes d'un cancer ou de maladies cardiovasculaires liées à leur consommation de tabac. L'application s'appelle Smoke Check. Une douzaine de questions sont posées tous les deux mois aux fumeurs et doivent permettre de repérer par exemple une perte de poids inexpliquée. L'application conseille ensuite de rencontrer un médecin traitant qui sera plus à même de réaliser un diagnostic. "Les symptômes peuvent accompagner une maladie à un stade relativement débutant. Mais si on laisse traîner ces symptômes, on passe à un cancer de stade 4 et là ce n'est plus du tout le même pronostic", explique Fabrice Denis.