Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

La visite dans l'Yonne de Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées

-
Par , France Bleu Auxerre

La secrétaire d’état chargée des personnes handicapées était dans l'Yonne jeudi après midi. Elle s'est notamment entretenue avec des familles à la maison départementale des personnes handicapées de Perrigny (Yonne), près d'Auxerre.

La ministre Sophie Cluzel, à droite, à l'écoute des familles à Perrigny près d'Auxerre
La ministre Sophie Cluzel, à droite, à l'écoute des familles à Perrigny près d'Auxerre © Radio France - Damien Robine

Dans le cadre du tour de France des MDPH, des maisons départementales des personnes handicapées, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, était à Perrigny (Yonne), à la rencontre des responsables et des salariés de cette structure dans le département. Mais aussi à la rencontre des personnes handicapés et de leurs familles.  Les familles icaunaises lui ont notamment parlé de leurs problèmes de mobilité à Auxerre et des délais de prise en charge du handicap parfois long.

"Quant on a une maladie dégénérative évolutive , c'est totalement irrespectueux de redemander un certificat médical tous les trois ans." - Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées

Sophie Cluzel

Sur tout ces sujets, Sophie Cluzel a voulu les rassurer. Elle a aussi rappelé que pour faire gagner du temps pour simplifier les choses, certains prestations seront désormais attribuée "à vie". "On a aujourd'hui l'octroi de droit à vie adulte handicapé à partir de 20 ans, si le taux de handicap atteint les 80%. Et avec une pathologie qui ne peut pas en l'état actuel de la science ne peut pas évoluer favorablement. Quant vous êtes aveugle, quand vous avez une trisomie, une maladie dégénérative évolutive, c'est totalement irrespectueux de redemander un certificat médical tous les trois ans." 

"On demande un weekend, une semaine pour pouvoir souffler." - Michel

Michel et sa femme, retraités, s'occupent de leur fille handicapée, sept jours sur sept

Lors de cet entretien avec les familles, il a aussi été question du manque de structures aussi pour soulager les aidants comme Michel et sa femme qui s'occupent de leur fille handicapée. "Notre fille a besoin d'une présence tout au long de la journée. Pour l'aider au lever. Pour faire les repas, l'aider à s’asseoir, l'aider à se coucher. Avec sa maman on ne peut pas sortir. C'est vingt quatre heures sur vingt quatre, sept jours sur sept. Nous on demande une structure qui puisse l'accueillir un weekend, une semaine, pour qu'on puisse souffler."

Aujourd'hui Michel et sa femme sont toujours à la recherche d'une structure dans l'Yonne qui pourrait accueillir leur fille handicapée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess