Santé – Sciences

La voix des orthophonistes dans les rues de Clermont-Ferrand

Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 3 novembre 2016 à 16:55

Les orthophonistes sur la place de Jaude à Clermont-Ferrand
Les orthophonistes sur la place de Jaude à Clermont-Ferrand © Radio France - Dominique Manent

Les orthophonistes en grève ce jeudi en France ... un mouvement relayé en Auvergne. Des professionnels en activité, mais aussi et surtout des étudiants, se sont rassemblés à la mi-journée à Jaude. Tous réclament une revalorisation des grilles salariales des orthophonistes dans les hôpitaux.

L'Auvergne compte 340 orthophonistes, dont une majorité exerce en libéral. En fait, ils sont de moins en moins nombreux à travailler à l'hôpital car les conditions salariales ne sont pas à la hauteur. Les rémunérations sont proches du SMIC, alors qu'en 2013 la formation des orthophonistes est passée de 4 à 5 ans après le bac. Un "scandale" estiment les étudiants de la première promotion du CFUO de Clermont-Ferrand -le Centre de Formation Universitaire en Orthophonie- qui a ouvert en septembre dernier. Des étudiants qui soulignent aussi que les conditions d'entrée à l'école sont difficiles : environ 1700 candidats pour 25 postes. Conséquences : les hôpitaux, les centres médico-sociaux ou encore les EHPAD manquent d'orthophonistes. Les patients non pris en charge se tournent vers les cabinets libéraux qui sont saturés. Les délais pour un rendez-vous s'allongent . "Il faut parfois attendre 8 mois" explique Jennifer Mérigaud, Présidente du SORA, le Syndicat des Orthophonistes de la Région Auvergne. Le champ d'action des orthophonistes est vaste et touche de nombreux patients : des enfants autistes, des automobilistes victimes d'accidents de la route, des personnes âgées etc. Ces professionnels ont donc toute leur place à l'hôpital, à condition que leur niveau de compétence soit reconnu. Le message s'adresse à Marisol Touraine, la Ministre de la santé, sollicitée depuis déjà 3 ans.

Un diplôme à bac + 5 mais des rémunérations à bac + 2

Jennifer Mérigaud, présidente du SORA, le Syndicat des Orthophonistes de la Région Auvergne

Les étudiants orthophonistes de Clermont-Ferrand font le haka sur la place de Jaude

Reportage sur la place de Jaude