Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lactalis : la Direction Générale de la Santé reconnaît s'être trompée

vendredi 30 novembre 2018 à 17:33 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

La Direction Générale de la Santé reconnaît s’être trompée en affirmant que des salmonelles avaient bien été retrouvées dans des produits issus de la tour n°2 de l'usine Lactalis de Craon.

L'usine Lactalis de Craon, en Mayenne
L'usine Lactalis de Craon, en Mayenne © Radio France -

Craon, France

La Direction Générale de la Santé reconnaît s’être trompée en affirmant que des salmonelles avaient bien été retrouvées dans des produits issus de la tour n°2 de l'usine Lactalis de Craon, après des autocontrôles environnementaux en novembre 2017. Cette information avait provoqué une nouvelle polémique et a été aussitôt démentie vendredi matin par Lactalis.

Une erreur d'interprétation selon la DGS

Jusque-là, le géant laitier mayennais avait toujours parlé de bactéries retrouvées dans l'environnement de la tour n°2. Un paragraphe du compte-rendu de la DGS venait pourtant le contredire. Les services de l'État reconnaissent donc aujourd'hui "une erreur d'interprétation des propos tenus en séance". 

Pour Christian Hutin, le président de la commission d'enquête parlementaire chargé de tirer les enseignements de l'affaire Lactalis, cet imbroglio aurait pu être évité et pose la question de la pertinence des autocontrôles des entreprises en France. Dans le rapport d'enquête parlementaire publié le 18 juillet 2018, un certain nombre de propositions ont été faites d'après le député, mais ce texte "reste pour l'instant lettre morte" a t-il déclaré à France Bleu Mayenne. 

"Les autocontrôles réalisés par une entreprise en en payant une autre, ça ne peut pas durer, souligne Christian Hutin. Quand on se contrôle soi-même, on est pas d'une objectivité absolue."

"Les autocontrôles je n'y crois pas, il y a toujours une forme de dérive. Les services de l'État doivent avoir les moyens de les effectuer" - le président de la commission d'enquête parlementaire chargé de tirer les enseignements de l'affaire Lactalis

"Les propositions de notre rapport peuvent éviter ce qui se passe aujourd'hui"