Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lancement d'une campagne d'information sur la fin de vie pour mieux faire connaître les évolutions de la loi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le ministère de la Santé a lancé lundi 20 février une campagne d'information sur la fin de vie, afin d'inciter les Français à exprimer leur volonté auprès de leurs proches, et pour mieux faire connaître les changements de la loi Leonetti entrés en vigueur il y a un an.

La campagne d'information va durer un mois.
La campagne d'information va durer un mois. - Ministère de la Santé/ CNSPFV

Après une campagne d'information à destination des professionnels de santé en décembre 2016, le ministère de la Santé a lancé lundi 20 février une nouvelle campagne sur la fin de vie, à destination cette fois du grand public. Il s'agit d'inciter les Français à évoquer le sujet en famille, afin de faire connaître leur volonté à leurs proches.

Spot télé et rencontres citoyennes dans toute la France

La campagne est lancée pour un mois et se décline sous la forme d'un spot télévisé, d'encarts dans la presse, de bannières sur internet et d'interventions sur les réseaux sociaux, autour de la question, "la fin de vie, et si on en parlait?". Un site internet a également été créé, et des "rencontres citoyennes" seront organisées dans toute la France. La première est prévue le 7 mars à Bordeaux.

Donner les outils pour aborder le sujet sereinement

L'objectif de cette campagne d"information sur la fin de vie est de mieux faire connaître les changements entrés en vigueur il y a un an avec la loi Claeys-Leonetti. La loi du 2 février 2016 est un prolongement de la loi Leonetti de 2005. Elle n'autorise ni l'euthanasie ni le suicide assisté mais accorde de nouveaux droits aux personnes en fin de vie, notamment la possibilité d'une "sédation profonde et continue" jusqu'au décès. Cela signifie que des sédatifs sont administrés jusqu'à la mort, pour des patients atteints de maladies graves en phase terminale et dont la souffrance est insupportable.

Avec cette campagne d'information, pilotée par le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV), le gouvernement souhaite "permettre à chaque Français de mieux connaître ses droits et d'aborder le sujet sereinement avec des professionnels de santé, mais aussi avec des proches", explique le ministère de la Santé. Informer, mais surtout pas obliger. Les instigateurs de la campagne avaient en effet à coeur de ne pas se montrer trop directifs : "ce que nous avons voulu faire, c'est une campagne chaleureuse, une invitation à la conversation et non une injonction" sur ce sujet difficile, a indiqué Véronique Fournier, présidente du CNSPFV.

L'euthanasie en Europe, ce que change la loi Claeys-Leonetti.
L'euthanasie en Europe, ce que change la loi Claeys-Leonetti. © Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess