Santé – Sciences

Transports médicalisés : la CPAM des Landes dénonce des abus

Par Francois-Pierre Noel, France Bleu Gascogne mardi 4 juillet 2017 à 11:15

 Selon la CPAM, les trajets en ambulance coûtent un quart de son budget transports pour les patients.
Selon la CPAM, les trajets en ambulance coûtent un quart de son budget transports pour les patients. © Maxppp -

Les dépenses de la CPAM des Landes pour les transports de patients augmentent trop vite. En 2016, l'assurance maladie des Landes a dépensé 23.5 millions d'euros pour le remboursement des trajets en ambulance ou en taxi pour les assurés. C'est 4.5 % de plus par rapport à 2015.

Aujourd'hui la CPAM tire la sonnette d'alarme, les dépenses dans le remboursement des trajets de patients augmentent beaucoup trop vite. Le département des Landes est le troisième département le plus dépensier de Nouvelle-Aquitaine dans ce domaine. Au total, l'assurance maladie a remboursé près de 400.000 trajets aux malades landais, le souci c'est qu'ils choisissent le transport qu'ils veulent et pas forcément celui dont ils ont besoin.

Selon Yves Coulombeau, président de la CPAM des Landes :" Le problème ce que les Landais pensent que, dès lors, qu'ils ont cotisé à la Sécurité Sociale toute leur vie, ils ont un droit à être transportés aux frais de l'Assurance Maladie. Ce qui n'est pas tout à fait exact, c'est leur médecin qui doit déterminer quel type de transport il faut prendre, l'ambulance, le taxi ou leur véhicule personnel. "

Un trajet sur dix se fait en ambulance

Aujourd'hui, si vous avez la prescription du médecin, vous pouvez vous rendre dans une clinique avec votre véhicule personnel, un taxi ou une ambulance. L'ambulance, c'est le problème majeur aujourd'hui dans les remboursements de la CPAM. Un trajet remboursé sur dix se fait en ambulance alors que ce n'est pas forcément une nécessité pour le malade. Au total, les voyages en ambulance coûtent près d'un quart du budget transports de la Sécurité sociale des Landes.

Le but de la CPAM, c'est donc d'informer et de corriger les mauvaises habitudes prises par les patients. Pour Yves Coulombeau, " Alors oui, on pourrait dire que c'est la faute du médecin mais ce serait trop facile, sa situation n'est pas simple parce qu'il doit traiter son patient et en même temps , il est mis sous pression par celui-ci pour avoir un certain type de transport".

Avant les patients pouvaient mettre leur médecin devant le fait accompli. Ils prenaient un taxi pour se rendre dans une clinique, pour un examen et derrière, ils se faisaient prescrire le transport après son utilisation pour se faire rembourser. Maintenant c'est terminé . Si vous voulez un taxi ou une ambulance, il faut la prescription du médecin AVANT de partir à l'hôpital. C'est seulement lui qui décide de votre moyen de transport .

Pour rappel, vous avez le droit à un transport remboursé par l'Assurance Maladie, uniquement dans des cas très précis :

  • être transporté pour une entrée ou une sortie d'hospitalisation
  • à cause d'une affection de longue durée (maladies graves)
  • à cause d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle
  • l'obligation d'être en position allongée ou demi assise