Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Landes : "les gestes barrières ont considérablement diminué le risque d’attraper des maladies contagieuses"

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Les médecins ont observé dernièrement une baisse des consultations pour gastro-entérite, angine ou bronchite. L'une des raisons à cela est le respect des gestes barrières, qui diminue le risque d'attraper des maladies contagieuses.

Les médecins ont constaté une baisse des consultations pour angine ou gastro ces dernières semaines. (photo d'illustration)
Les médecins ont constaté une baisse des consultations pour angine ou gastro ces dernières semaines. (photo d'illustration) © Maxppp - Stéphanie Para

Le coronavirus nous aura au moins fait prendre conscience d’une chose : l’importance de respecter les gestes barrières. Les médecins ont observé ces dernières semaines une baisse du nombre de consultations pour maladies virales, comme les gastro-entérites ou les rhino-pharyngites. Selon Santé Publique France, le taux de consultations pour syndrome grippal est deux fois moins élevé qu’en 2019. L'une des raisons à cela, c’est effectivement le respect de ces gestes barrières.

"Nous avons constaté une baisse des consultations, notamment pour infections ORL, c’est-à-dire tout ce qui est angine ou rhino-pharyngite", raconte le docteur François Deletré, qui exerce en tant que médecin généraliste à Meilhan ainsi qu’aux urgences de l’hôpital de Mont-de-Marsan. Il nuance cependant : "On a par contre eu quelques bronchites à cause du pollen, qui a été assez virulent cette année".

Selon lui, cette baisse peut être attribuée à plusieurs facteurs. "D’abord le fait que les patients, avec la crainte d’attraper le Covid, ont moins consulté et sont plutôt allés chez le pharmacien pour bénéficier de traitements symptomatiques et attendre que ça passe", explique le docteur Deletré. Deuxième raison : "les gestes barrières, le lavage des mains, le port du masque, le fait de ne plus être regroupés à plus de 3-4 personnes. C’est vrai que ça a considérablement diminué le risque d’attraper des maladies contagieuses".

"Le patient peut passer à côté de soucis de santé"

Mais le docteur Deletré prévient : il faut quand même prendre rendez-vous chez son médecin en cas de symptômes, "parce que ce qui est grave pour nous n’est pas forcément grave pour le patient, donc il peut passer à côté de soucis de santé"

En effet, le confinement et la peur d’attraper le coronavirus ont poussé certains malades chroniques à remettre leurs rendez-vous médicaux à plus tard. Or, il n'y a plus aucune crainte à avoir, précise-t-il : "actuellement, tous les médecins généralistes se sont adapté et ont adapté leurs pratiques à cette affection Covid, avec un risque quasiment nul de l’attraper en salle d’attente ou dans le cabinet". Un rappel à ne pas prendre à la légère, car ne pas consulter peut entraîner des retards de diagnostics chez certains patients, ce qui peut s'avérer extrêmement dangereux pour leur santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu