Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laval : le service de réanimation de l'hôpital en grève pour demander une meilleure reconnaissance

-
Par , France Bleu Mayenne

Une trentaine de manifestants se sont rassemblés ce mardi après-midi devant l'hôpital de Laval. Une partie du service de réanimation est en grève depuis lundi, à l'appel de l'intersyndicale. Les soignants réclament notamment une meilleure reconnaissance de leur métier.

Une trentaine de soignants du service de réanimation ont manifesté ce mardi après-midi devant l'hôpital de Laval.
Une trentaine de soignants du service de réanimation ont manifesté ce mardi après-midi devant l'hôpital de Laval. © Radio France - Maïwenn Bordron

Les soignants du service de réanimation à l'hôpital de Laval sont en grève à l'appel de l'intersyndicale depuis ce lundi. Un rassemblement était organisé ce mardi après-midi pour faire entendre leurs revendications. Après plus d'un an de crise sanitaire, les soignants réclament notamment une meilleure reconnaissance de la spécificité de leur métier et une meilleure formation. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"C'est compliqué mais on tient parce qu'on est passionnés"

"La réa métier formidable, statut fort minable" peut-on lire sur l'une des banderoles des manifestants. Les grévistes présents devant l'hôpital de Laval réclament une meilleure reconnaissance de la spécificité de leur métier en service de réanimation. "On a des compétences et des connaissances et on ne peut pas prendre des personnes au pied levé d'autres services : elles ont leurs compétences dans leur service. Mais nous, on a des compétences qui demandent un peu plus d'expérience et donc du coup, on demande aujourd'hui un peu plus de reconnaissance à ce niveau-là", souligne Yasmine Garry, 26 ans, une des infirmières en grève.

Ce n'est pas évident pour nous de pouvoir de se détacher un peu de temps pour former le personnel à venir.  
Julie Fournier, infirmière en réanimation

Parmi les manifestants, de nombreux soignants faisaient grève pour la première fois.
Parmi les manifestants, de nombreux soignants faisaient grève pour la première fois. © Radio France - Maïwenn Bordron

Aujourd'hui, quatre infirmières sont en congé maternité actuellement et la cadre de santé peine à trouver des remplaçantes formées à la réanimation. De nombreux soignants doivent venir travailler sur leurs jours de congés - sur la base du volontariat - pour pallier les manques d'effectifs. "C'est compliqué, mais on tient parce qu'on est passionné", confie Yasmine Garry, qui est arrivée à l'hôpital de Laval en septembre 2020. "On est fatiguées mais moralement, on tient le coup : il y a énormément de solidarité entre nous, c'est ce qui nous fait tenir", confirme Julie Fournier, également infirmière au service de réanimation.

Infirmier en réanimation, ça ne s'improvise pas.      
Blandine Sabin, cadre de santé en réa

Charlène Tessier, 27 ans, fait également partie des grévistes du service de réanimation. Elle aussi réclame une meilleure reconnaissance de son métier. "Les médecins nous font confiance. C'est à nous de déceler les premiers soucis pour intervenir derrière. Il faut des connaissances et des compétences derrière un peu plus développées que dans d'autres services de médecine", affirme-t-elle. Aujourd'hui, aucune formation diplômante n'existe pour travailler comme infirmière en réanimation, contrairement aux infirmières anesthésistes par exemple. "C'est l'équipe qui, sur son temps de travail, va former cette personne qui va arriver. Donc ce n'est pas toujours évident de les former car l'activité dès fois est tellement dense qu'il faut prendre le temps d'expliquer", précise Julie Fournier, une autre infirmière en grève.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess