Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Et si tous les auditeurs de France Bleu Vaucluse arrêtaient la cigarette en même temps ?

mercredi 1 novembre 2017 à 6:02 Par Nina Valette, France Bleu Vaucluse

L'opération "Moi(s) sans tabac" fête sa première année, mais la région PACA compte un million de fumeurs. A Avignon, le pneumologue Jacques Léon souhaite que les jeunes ne touche jamais à "cette drogue de malheur" et que les auditeurs de France Bleu Vaucluse arrêtent de fumer en même temps.

Le Docteur Jacques Léon souhaite que les auditeurs de France Bleu arrêtent de fumer en même temps.
Le Docteur Jacques Léon souhaite que les auditeurs de France Bleu arrêtent de fumer en même temps. © Radio France - Nina Valette

Vaucluse, France

« Faut savoir que si on arrête de fumer un mois, ça fait cinq fois plus de chance de s’arrêter définitivement » répète le docteur Léon. Ce pneumologue connait le sujet par cœur. Il ne sait pas si l’opération « Mois sans tabac » fonctionne vraiment, mais il espère que l’initiative va perdurer : « Nous n’avons pas assez de recul pour juger mais l’objectif est de ringardiser le tabac auprès des plus jeunes » .

Elles sont loin les années 80/90 où fumer était presque à la mode, aujourd’hui le fumeur dérange : « Maintenant notre cible c’est le 12-18 ans ! Le prix qui augmente, c’est aussi pour eux. » précise le médecin. En effet, le paquet de cigarettes va atteindre les 10 euros d'ici 2020, c’est un souhait du gouvernement.

Les effets positifs arrivent vite d'après le Docteur Jacques Léon

Mais le Docteur ne se targue pas d’avoir une solution miracle : "On sait que dans la cigarette, il y a une drogue dure, c’est la nicotine qui donne du plaisir à fumer, c’est pour cela qu’il faut éviter que les jeunes ne s’approchent trop de la cigarette. Après, c’est souvent très difficile ou trop tard. Mais pas impossible ».

Et il faut arrêter le plus vite possible d’après le Docteur Léon, puisque pour un paquet par jour pendant 20 ans, il faut attendre 15 ans avant que le risque de cancer du poumon diminue de façon significative.

Alors le Docteur Léon propose une idée au micro de France bleu Vaucluse :

"Et si les auditeurs de France bleu... " lance le Docteur Léon

« Je veux arrêter »

Déjà trois semaines que Sylvie diminue le nombre de cigarettes : « Aujourd’hui, je ne fume que trois cigarettes par jour. Et encore, c’est uniquement quand je suis au travail. Une fois à la maison ou le week-end, je ne fume plus" lance toute fière cette mère de famille.

Et cette fumeuse voit déjà les premiers effets : « Je n’arrive plus à fumer avant 10h30 le matin. Ça me dégoûte, puis l’odeur me dérange maintenant. Si je fais ça, c’est pour moi, ma santé, mon porte-monnaie mais aussi et surtout mes enfants. »

Cette maman ne pense pas réussir en seulement un mois. Elle se donne quatre mois, avec des étapes. Déjà ne plus fumer le matin en semaine.

Les chiffres

D’après l'ARS, L'agence Régionale de Santé de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, 9 000 fumeurs vont bénéficier d'un programme d'aide pour arrêter en novembre. C'est sans compter sur les fumeurs qui vont arrêter sans avoir été sollicités l'ARS. Une bonne nouvelle quand on sait que la région compte un million de fumeurs quotidiens.

Et parmi ces fumeurs, vous êtes 68% à vouloir arrêter. Alors pourquoi pas vous ?