Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Blanc : Annick Gombert dénonce une "lenteur d'anticipation" pour le recrutement à l'hôpital

-
Par , France Bleu Berry

Conseillère régionale et ancienne maire du Blanc, Annick Gombert a écrit au président de la région Centre-Val de Loire pour lui faire part d'inquiétudes sur l'hôpital du Blanc. Elle s'étonne notamment d'une "lenteur d'anticipation pour le recrutement de spécialistes".

L'hôpital du Blanc (Indre)
L'hôpital du Blanc (Indre) © Radio France - Jérôme Collin

Elle ne cache pas son inquiétude. Dans un courrier adressé au président de la région Centre-Val de Loire, la conseillère régionale Annick Gombert évoque plusieurs problématiques à l'hôpital du Blanc. La première interrogation concerne une demande d'implantation d'IRM en 2021. "Cette demande a reçu un avis favorable de l'Agence régionale de santé. Cependant, au dernier conseil de surveillance, l'ARS est devenue évasive sur la date", prévient Annick Gombert, ancienne maire du Blanc. Pourtant, cette IRM serait "indispensable pour la mise en place des consultations avancées et des interventions de spécialistes prévues sur le site du Blanc par le nouveau projet d'établissement"

"Urgence à recruter réellement avant fin 2021"

Dans cette lettre adressée à François Bonneau, Annick Gombert exprime également ses inquiétudes concernant le recrutement. Un spécialiste en cardiologie et un spécialiste en gastro-entérologie vont avoir 70 ans cette année. Ils ont certes demandé une prolongation d'activité de deux ans à l'hôpital du Blanc. Mais ce n'est pas une solution satisfaisante. "Je constate la lenteur d'anticipation pour le recrutement. Les personnes jeunes ou moins jeunes ont été sauvées grâce à cette compétence en proximité. Mon inquiétude est de voir disparaître ces deux spécialités et ne plus avoir qu'un médecin , praticien hospitalier, gériatre", avertit Annick Gombert.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess