Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - Le Bus Rose sillonne la Côte-d'Or pour informer sur le dépistage du cancer du sein

dimanche 8 octobre 2017 à 19:38 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Ce mois-ci, le cancer du sein est au cœur d'une grande campagne d'information. Des animations, des marches, sont proposées dans le cadre d'Octobre Rose partout dans le département. La nouveauté cette année : un bus rose qui vous apprend à vous dépister vous-même d'un cancer du sein.

Le principe du Bus Rose : aller au devant des femmes, car beaucoup on peur de s'informer sur le cancer du sein.
Le principe du Bus Rose : aller au devant des femmes, car beaucoup on peur de s'informer sur le cancer du sein. © Radio France - Lila Lefebvre

Côte-d'Or, France

Le cancer du sein est encore tabou chez beaucoup de femmes, il est pourtant le plus fréquent et le plus mortel. Des mammographies (remboursées par l'Assurance Maladie) sont proposées tous les deux ans à partir de 50 ans et jusqu'à 75 ans, mais sans être obligatoires. Cependant, même avant 50 ans, ou entre deux mammographies, rien n'empêche de rester vigilante, pour cela, il faut savoir repérer les signes, la Ligue contre le Cancer de Côte-d'Or propose donc un atelier à l'auto dépistage.

→ Le programme complet des activités proposée pour Octobre Rose sur le site de l'Assurance Maladie

"Presque toutes les femmes qui montent dans le Bus Rose ne pratiquent pas l'auto dépistage, la plupart ne le connaissaient même pas, et beaucoup avouent ne pas respecter les mammographies recommandées tous les deux ans", soupire Valérie Ortega en charge du stage d'auto dépistage du Cancer du sein pour la Ligue contre le Cancer de Côte-d'Or.

L'auto dépistage ne doit pas remplacer l'examen chez le médecin

L'auto dépistage est recommandé tous les trois mois, mais il ne doit pas espacer les mammographies obligatoires ou les examens chez le médecin généraliste ou le gynécologue. "Il peut permettre de repérer des anomalies, il faut alors en parler au médecin", explique Valérie Ortega, " mais sa principale vertu est de maintenir les femmes dans un état de vigilance".