Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le cabinet médical d'Etretat a rouvert, non sans difficultés

vendredi 27 juillet 2018 à 11:18 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le cabinet médical d'Etretat a rouvert ses portes après presque un an sans qu'il ne soit occupé. Quatre médecins du Havre ont accepté de s'installer à tour de rôle la semaine. Une solution qui fût trouvé non sans difficultés.

Etretat a passé presque un an sans médecin
Etretat a passé presque un an sans médecin © Radio France - Amélie Bonté

Étretat, France

Après quasiment un an sans médecins, Etretat a enfin retrouvé son cabinet médical. La station balnéaire qui attire les foules l'été, avait des difficultés à recruter un médecin malgré l'appel Facebook du pharmacien, malgré la mise à disposition du cabinet en plein centre-ville et malgré, il faut le dire, un cadre de vie agréable. Ce sont finalement quatre médecins du Havre qui ont accepté de se partager les demies-journées au cabinet d'Etretat.

Un soulagement pour les habitants 

A l'intérieur du cabinet médical, tout de blanc repeint, des touristes évidemment en cette période de l'été et avec cette chaleur et des Etretatais soulagés, comme Sarah :

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté au cabinet médical d'Etretat

Jusqu'à présent, j'avais l'application Care sur mon mobile"

A 80 ans, Aliette aussi retrouve un médecin : 

Je suis très contente, c'est à 100m de chez moi"

Sur la devanture du cabinet médical, une nouvelle plaque en plusieurs langues pour les nombreux touristes a été apposée - Radio France
Sur la devanture du cabinet médical, une nouvelle plaque en plusieurs langues pour les nombreux touristes a été apposée © Radio France - Amélie Bonté

Laurent a beau habiter Criquetôt l'Esneval, il n'a pas trouvé de médecin traitant à la maison médicale de la commune et d'ailleurs ne comprend pas ce choix d'implantation qui date de 2016 :

La maison médicale de Criquetôt est saturée, je ne comprend pas, les médecins sont arrivés [en 2016] avec leur patientèle"

Forcement aujourd'hui, dossier médical entre les mains et prêt pour son rendez-vous, il est rassuré :

"Rassuré d'avoir enfin un médecin traitant, mon seul recours était les urgences"

Désormais les Etretatais espèrent que les quatre médecins Havrais resteront un bon moment et peut-être qu'une relève sera assurée, dés ce premier jour, une étudiante en médecine accompagnait l'un d'eux.

Pourquoi se fût si compliqué ?

A une dizaine de kilomètres d'Etretat, à Criquetôt l'Esneval, une maison médicale est ouverte depuis fin 2016 avec sept médecins et une sage-femme, certains exerçaient avant à Etretat. Rapidement cette maison médicale a été saturée d'ailleurs on n'y prend pas de nouveaux patients. Aucun médecins de Criquetôt n'a souhaité prendre une journée ou des demies-journées pour le cabinet d'Etretat.

Attirer un nouveau médecin fût bien compliqué pour la municipalité de la station balnéaire. Mais fin mai-début juin, quatre médecins du Havre se sont proposés pour occuper le cabinet médical une demie-journée chacun, à tour de rôle. Problème, les médecins de Criquetôt ne l'ont pas très bien pris... pourtant il ne devrait pas y avoir de soucis de concurrence, des patients, il y en a pour tout le monde. D'après certains, la susceptibilité de l'équipe de Criquetôt a été mise à rude épreuve, parceque les praticiens n'avaient pas été prévenus... La mairie d'Etretat a rapidement communiqué sur l'arrivée de ces  médecins havrais, après presque un an sans praticien. 

De son côté, la mairie d'Etretat stipule avoir prévenu chaque acteur du dossier en temps et en heure.

Finalement le conseil de l'ordre des médecins de Seine-Maritime a réussi à mettre tout le monde autour de la table. Un arrangement a été trouvé : à la fin de l'année, il y aura une évaluation du cabinet d'Etretat, pour vérifier  s'il y a suffisamment de patients et qu'il n'y ait pas de concurrence avec les voisins de Criquetôt l'Esneval.