Santé – Sciences

Le cancer du sein menace de plus en plus de femmes

Par Laurine Benjebria, France Bleu mercredi 2 novembre 2016 à 10:04

Le cancer du sein menace de plus en plus de femmes dans le monde
Le cancer du sein menace de plus en plus de femmes dans le monde © Maxppp - François BAILLE

A partir de 2030, 5,5 millions de femmes pourraient mourir chaque année d'un cancer du sein. Une impressionnante hausse révélée cette semaine par deux rapports issus de la Société américaine du cancer et de la revue médicale The Lancet.

A l'horizon de 2030, 5,5 millions de femmes pourraient mourir d'un cancer du sein chaque année dans le monde. C'est l'accablant constat dressé par la Société américaine du cancer (ACS). En 2012, ce chiffre s'élevait à 3,5 millions, représentant 14% de l'ensemble des décès des femmes.

D'autres prévisions viennent soutenir ce pronostic. La revue médicale britannique The Lancet a ainsi publié un rapport ce mercredi avertissant que d'ici 2030, 3,2 millions de femmes seront diagnostiquées d'un cancer du sein chaque année (contre 1,7 millions de diagnostics par an pour ces dernières années). La semaine dernière, une enquête du Monde révélait qu'en une trentaine d'années, le cancer du sein chez les femmes de 30 à 49 ans avait augmenté de 60%.

Cette semaine se tenait à Paris le Congrès mondial contre le cancer. Des milliers d'experts étaient présents pour faire le point sur les facteurs de risque, la progression du dépistage et les thérapies innovantes. Sally Cowal, représentante de la Société américaine du cancer, s'est exprimée à cette occasion sur les causes de cette inquiétante hausse des cancers du sein.

LIRE AUSSI : L'inquiétante augmentation des cancers du sein et des testicules chez les moins de 50 ans

Des décès qui pourraient être évités

L'augmentation et le vieillissement de la population dans les pays en voie de développement en seraient les principales causes. Connaissant une transition économique et une urbanisation rapides, ces pays sont de plus en plus confrontés aux facteurs de risque que les pays riches. Parmi ces facteurs l'on retrouve l'inactivité physique, la mauvaise alimentation ou encore l'obésité. Alors que 60% des cas de cancers sont concentrés dans ces pays à faibles revenus, ces derniers ne possèdent que 32% des appareils de radiothérapie disponibles. Or dépisté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Les auteurs de l'article publié par The Lancet ont également remarqué des inégalités entre les pays. Ainsi, neuf décès par cancer du col de l'utérus sur dix surviennent dans les pays en voie de développement. Ils plaident pour renforcer les efforts de prévention, de dépistage, de vaccination et de traitements dans les pays en voie de développement. Car si rien n'est fait pour endiguer ce problème, d'ici 2030, le cancer du sein pourrait tuer 5,5 millions de femmes chaque année dans le monde. Lors du Congrès mondial contre le cancer, le Président François Hollande a appelé à renforcer la lutte contre le cancer, qui fait chaque année 8 millions de victimes.