Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements désormais en vigilance orange
Santé – Sciences

Le centre de soins non programmés de Valognes fermé cette semaine faute de médecin

-
Par , France Bleu Cotentin

Le Centre de soins non programmés de Valognes est fermé jusqu'à vendredi. Le dispositif a été créé pour remplacer les urgences après leur fermeture en 2015, mais il n'y a pas assez de médecins pour assurer la continuité du service.

Depuis la fermeture des urgences de Valognes, l'hôpital Pasteur à Cherbourg gère le centre de soins non programmés.
Depuis la fermeture des urgences de Valognes, l'hôpital Pasteur à Cherbourg gère le centre de soins non programmés. © Radio France - Bénédicte Courret

Valognes, France

A l'ouverture du Centre de soins non programmés en mars 2016, il était censé être opérationnel cinq jours par semaine pendant l'année scolaire, une semaine sur deux pendant les petites vacances, et tout l'été.

Mais depuis le début de l'année, le centre enchaîne les fermetures temporaires. Il n'y a pas eu de service pendant toutes les vacances de février, ni celles de Pâques. Il ferme encore ces portes cette semaine, et à nouveau à partir de mercredi prochain, le 30 mai, avant de rouvrir le 4 juin.   

Manque de moyens humains

L'explication est simple : il n'y a pas assez de médecins. Il en faut deux pour que le centre puisse fonctionner normalement. Actuellement, l'hôpital de Cherbourg, qui gère le dispositif, ne parvient à assurer qu'un seul poste fixe. La direction cherche encore à recruter un second médecin. En attendant, elle travaille avec des intérimaires. Mais il n'a pas été facile d'en trouver au mois de mai, d'où la fermeture de cette semaine. 

En revanche le mois de juin est assuré et la direction espère pouvoir faire tourner le centre tout l'été. Avant un recrutement pérenne à la rentrée ? Un médecin généraliste qui vient prendre sa retraite dans la région serait intéressé par le poste. Préoccupée par le manque de médecins aux urgences de Cherbourg, la direction assure tout faire pour maintenir le dispositif de Valognes, tout en restant "tributaire des ressources médicales à disposition".