Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le centre hospitalier Bretagne Atlantique ferme 15 lits cet été à Auray

mercredi 8 août 2018 à 14:43 Par Fanny Beaurel, France Bleu Armorique

Faute de personnel suffisant, le centre Hospitalier Bretagne Atlantique est contraint de fermer 15 lits dans le service de soins de suite et de réadaptation sur le site du Pratel à Auray dans le Morbihan.

Le centre hospitalier Bretagne Atlantique doit faire face à une pénurie d'aides-soignants remplaçants
Le centre hospitalier Bretagne Atlantique doit faire face à une pénurie d'aides-soignants remplaçants © Maxppp - Luc Nobout

Auray, France

"Notre objectif cet été était de ne fermer aucun lit pendant la période estivale" explique Philippe Couturier le directeur du centre hospitalier Bretagne Atlantique mais la pénurie d'aides-soignants remplaçants contraint l'hôpital à finalement fermer 15 lits dans le service de soins de suite et de réadaptation sur le site du Pratel à Auray. La fermeture va durer un mois, du 10 août au 9 septembre.  "Evidemment nous prendrons en charge correctement les patients malgré cette contrainte" explique Philippe Couturier. 

Selon le directeur, il manque une quinzaine d'aide soignants à Auray pour faire face à la période de congés estivaux.  "Les sorties d'écoles d'aides-soignants début juillet nous aide habituellement à pourvoir ces postes en remplacement mais cette année il y a insuffisamment d'aides soignants sur le marché de l'emploi pour qu'on puisse combler les besoins" précise Philippe Couturier.