Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le Centre hospitalier d'Auxerre sur le pied de guerre face à la canicule

-
Par , France Bleu Auxerre

Avec les fortes chaleurs qui frappent l'Yonne depuis le début de la semaine, les patients affluent aux urgences, notamment au Centre hospitalier d'Auxerre. Une situation qui renforce les tensions déjà fortes au sein des services hospitaliers où le personnel soignant est surchargé de travail.

Le Préfet de l'Yonne Patrice Latron a rencontré les soignants du service des Urgences du Centre hospitalier d'Auxerre jeudi matin.
Le Préfet de l'Yonne Patrice Latron a rencontré les soignants du service des Urgences du Centre hospitalier d'Auxerre jeudi matin. © Radio France - Flore Catala

Auxerre, France

Le Centre hospitalier d'Auxerre (Yonne) fait face au défi de la canicule cette semaine. Avec les fortes chaleurs, les malaises et accidents se multiplient, notamment chez les enfants ou les personnes âgées. Les urgences, déjà fortement mobilisées, se retrouvent donc débordées, et subissent les conséquences du coup de chaud sur le département.

Augmentation du nombre de patients dans les urgences

Les urgences du Centre hospitalier d'Auxerre ont enregistré, entre les journées de mercredi et de jeudi, plus de 120 passages de patients par le service. Ce qui correspond à une augmentation d'environ 20% par rapport aux fréquentations habituelles. Ces chiffres ne vont pourtant pas jusqu'à alarmer le personnel soignant de l'hôpital. Depuis l'annonce des pics de température et le passage en alerte rouge canicule, l'afflux de patients, qui devrait être encore plus important au début du mois d'août, avait été pressenti. 

"Même en sachant qu'il va y avoir un afflux de patients, faute de moyens, on est quand même dépassés". - Ayoub Touihar, médecin urgentiste au Centre hospitalier d'Auxerre.

Mais avec le peu de moyens dont disposent les établissements de santé, l'absence de médecins en raison des congés d'été, les services des urgences se retrouve tout de même débordés."On est déjà sous tension de manière générale, mais dans des périodes comme celles-ci, c'est encore plus visible, et c'est encore plus compliqué pour nous parce que l'afflux est encore plus important" explique Ayoub Touihar, médecin urgentiste au Centre hospitalier d'Auxerre. "Même en étant préparés, en sachant qu'il va y avoir un afflux de patients, faute de médecins, faute de brancards, faute de place, on ne peut plus rien faire, on est dépassés, on est bloqués".

Le Préfet de l'Yonne au chevet des urgences

Face à la situation, Patrice Latron, le Préfet de l'Yonne, s'est rendu jeudi matin au urgences du Centre hospitalier d'Auxerre, pour faire un point sur la situation avec les équipes, et avancer des premières pistes pour trouver des solutions.

Pour soulager les urgentistes, il propose de mobiliser des services civiques pour remplir des missions qui ne nécessitent pas de connaissances médicales, comme veiller à ce que les patients en salle d'attente s'hydratent, ou gérer l'accueil par exemple. Il est également prêt à mettre ses équipes de vidéosurveillance au service de la sécurité des soignants, parfois pris à partie et violentés par certains patients.

Surtout, il voudrait profiter de l'alerte rouge canicule pour mettre un coup de projecteur sur la situation dans l'Yonne et demander au Ministère de la santé à ce que des fonds soient exceptionnellement débloqués.

Ces mesures doivent encore être étudiées par la direction de l'hôpital et par les autorités concernées avant de pouvoir être concrétisées, mais le personnel soignant des urgences accueille déjà favorablement ces idées qui, loin de solutionner tous les problèmes, pourraient tout de même déjà aider les équipes dans leur travail.

Rappeler les bons gestes face à la chaleur

Le Préfet en a également profité pour saluer le travail des infirmières, des médecins, du SAMU et de tous les membres du personnel des urgences, "qui, pendant que d'autres peuvent profiter de leurs vacances, travaillent dur pour sauver des vies". Il tient également à rappeler à la population de rester vigilante et responsable en adoptant les bons gestes face à la chaleur : éviter de sortir et rester trop longtemps dehors ou en plein soleil, penser à s'hydrater, ne pas faire d'efforts physiques, et prendre régulièrement des nouvelles des proches.

Choix de la station

France Bleu