Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le centre hospitalier de Bourges certifié parmi les meilleurs

-
Par , France Bleu Berry

On ne cache pas sa satisfaction au centre hospitalier de Bourges : malgré les problèmes de recrutement et un budget serré, l'hôpital Jacques Coeur vient d'être certifié en catégorie B par la Haute Autorité de Santé. Et cela, du premier coup et sans réserve.

Le centre hospitalier de Bourges est certifié en catégorie B par la haute autorité sanitaire
Le centre hospitalier de Bourges est certifié en catégorie B par la haute autorité sanitaire © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

La direction l'assure : cette certification en catégorie B est un excellent résultat pour un centre hospitalier assez généraliste, la catégorie A, n'étant généralement atteinte que dans les établissements spécialisés. En clair, cela veut dire que le risque est limité au maximum pour les patients, avec des procédures clairement codifiées, y compris en cas d'incident. C'est plutôt rassurant, mais cela n'existait pas en médecine il y a encore vingt ans. A l'hôpital, on travaille désormais en équipe pour assurer la prise en charge la plus sécurisante tout au long du parcours de soins. Des techniques concrètes issues de l'aéronautique sont utilisées par exemple au bloc opératoire. On effectue une check list pré et post opératoire : " On va compter par exemple, et tracer par écrit l'utilisation des matériels ou consommables, précise le docteur Laurent Vaz, coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins. Prenons un exemple : si on sort une pince et dix compresses pour une opération, on va s'assurer que l'on retrouve bien cette pince et ces dix compresses, après l'opération, afin de s'assurer qu'on n'a rien oublié là où il ne faudrait pas." 

Le docteur Laurent Vaz et Bénédicte Soilly-Loiseau, du centre hospitalier de Bourges - Radio France
Le docteur Laurent Vaz et Bénédicte Soilly-Loiseau, du centre hospitalier de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Cinq experts ont passé une semaine à l'hôpital de Bourges pour évaluer un maximum de choses. Trente-six services sont concernés : des contrôles sur dossiers mais aussi dans les services et le recours à des patients traceurs... Ce bon classement donne du baume au coeur : " C'est un coup de projecteur sur le travail des équipes, assure Bénédicte Soilly-Loiseau, directrice de l'amélioration de la qualité au centre hospitalier. C'est important que les équipes se sentent valorisées et reconnues dans leurs métiers. Un bon classement, c'est aussi un moyen d'améliorer l'attractivité de l'hôpital." Notamment auprès des médecins mais aussi des équipes soignantes, régulièrement confrontées à des sous-effectifs. 

Le hall du centre hospitalier de Bourges - Radio France
Le hall du centre hospitalier de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Des conditions de travail dégradées qui risquent selon certaines infirmières d'entraîner des actes manqués. Notez que le centre hospitalier de Châteauroux est également certifié B.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu