Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le chantier de la Cathédrale Notre-Dame à Paris pourrait reprendre le 19 août

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Tous les équipements prévus pour que le chantier de Notre-Dame reprenne en toute sécurité pour les ouvriers devraient être en place à la fin de la semaine du 12 août. Il est prévu aussi un contrôle des sorties du chantier, pour empêcher les poussières de plomb de s'échapper vers l'extérieur.

Le chantier de Notre-Dame de Paris, le 29 juillet 2019
Le chantier de Notre-Dame de Paris, le 29 juillet 2019 © Radio France - Rémi Brancato

Paris, France

A la cathédrale Notre-Dame en ce moment, l'urgence c'est de mettre en place tous les dispositifs qui garantiront la sécurité des ouvriers. Tout devrait être prêt à la fin de la semaine du 12 août, pour assurer la protection des personnels qui travaillent sur le chantier, et garantir un strict contrôle des allers et venues, pour empêcher ainsi toute sortie de poussières de plomb vers l’extérieur. Seulement à ce moment, le préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, autorisera la reprise des travaux du chantier de la cathédrale. Le chantier pourrait ainsi reprendre à compter du 19 août. 

Nouveaux protocoles de sécurité

Il faut mettre le chantier en conformité avec les règlements sur la décontamination des travailleurs. Le rapport remis au préfet de région, le 23 juillet 2019,  après une visite d’inspection sur le chantier le 19 juillet, révélait des manquements à la sécurité. « Notre priorité est de prévenir tout risque que pourraient encourir les employés travaillant sur le chantier. Avec de nouveaux protocoles de sécurité et la livraison de deux nouvelles unités de décontamination, la qualité de la décontamination au plomb des travailleurs, des engins et des matériels sera optimisée. Ainsi, la montée en charge du chantier se poursuivra en toute sécurité » précise Michel Cadot. 

Une nouvelle unité de décontamination entre la base vie et le chantier a été installée. Elle doit désormais être raccordée, testée et contrôlée pour s’assurer qu'elle fonctionne parfaitement. Un système de contrôle des entrées par badges, des dispositifs de nettoyage des vêtements de travail, une coordination de sécurité et de protection de la santé, de la signalétique sont en cours de finalisation.  Objectif maintenant : que l’ensemble des structures et protocoles soient testés et opérationnels d’ici la fin de la semaine du 12 août, et permettre si tout va bien, la reprise du chantier le 19 août.