Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Le chantier de Notre-Dame de Paris suspendu à cause de la pollution au plomb

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le chantier de Notre-Dame de Paris est suspendu "quelques jours" à partir de jeudi soir afin de "mettre à plat" les règles de précaution sanitaires pour les ouvriers exposés au plomb, des règles qui ne sont "pas suffisamment appliquées", annonce le préfet d'Ile-de-France.

Le chantier de Notre-Dame de Paris, un mois après l'incendie
Le chantier de Notre-Dame de Paris, un mois après l'incendie © Radio France - Rémi Brancato

Paris, France

Après les deux écoles du 6ème arrondissement fermées le temps de nouvelles analyses pour protéger les enfants accueillis en centre de loisirs, c'est le chantier de Notre-Dame de Paris qui est suspendu "quelques jours" à partir de jeudi soir. Le préfet de région considère que  les règles de précaution sanitaires pour les ouvriers exposés au plomb, ne sont "pas suffisamment appliquées", et qu'il faut les "mettre à plat".  

Cette suspension fait suite notamment à un rapport de l'inspection du travail, et va durer "quelques jours", " peut-être (jusqu'à) la fin de la semaine prochaine".  "J'ai souhaité ralentir le rythme (...) conformément aux demandes de l'inspection du travail". Objectif,  établir des règles claires que puissent s'approprier "toutes les entreprises et les compagnons qui vont intervenir dans les mois qui viennent" sur le chantier de restauration qui va "monter en puissance", a expliqué le préfet de région.  L'incendie de Notre-Dame, le 15 avril, a provoqué la fusion de plusieurs centaines de tonnes de plomb dans la charpente de la flèche et de la toiture, et la dispersion de poussières de plombs aux alentours.

Protection insuffisante des ouvriers

Conséquence, ces ouvriers se retrouvent à circuler et travailler dans des zones contaminées au plomb, dans la cathédrale, aux abords et dans des zones de sortie vers l'espace public.  Des mesures de contrôle très strictes doivent y être appliquées par l'ensemble des salariés. Mais d'après Michel Cadot, l'inspection du travail a constaté, dans un rapport et après avoir fait des visites "pourtant annoncées", que les règles de précaution prévues pour et par les personnes sur le chantier "n'étaient pas suffisamment" et pas "systématiquement appliquées". "Les installations de décontamination sont sous-dimensionnées". 

Le parvis doit également être nettoyé avec un système puissant et efficace testé récemment sur un petit espace proche de la cathédrale.  Le chantier en est encore en phase de sécurisation, face aux risques d'éboulement et d'effondrement.

Ce jeudi matin, la mairie de Paris a déjà annoncé la fermeture de deux écoles maternelle et élémentaire, situées rue Saint-Benoît dns le 6ème, et qui accueillent 180 enfants en centre de loisirs, à cause de concentration excessives en poussières de plomb. De nouveaux relevés doivent être faits et communiqués vendredi.

Choix de la station

France Bleu