Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mission "Alpha", la deuxième aventure de Thomas Pesquet dans l'espace

Le chef de projet de la mission Alpha Rémi Canton se confie sur ses années toulousaines avec Thomas Pesquet

-
Par , France Bleu Occitanie

À trois jours du second départ de Thomas Pesquet sur l'ISS, France Bleu Occitanie retrace le passage de l'astronaute à Toulouse. Pesquet a passé trois ans à Supaero dans la ville rose, de 1998 à 2001. Rémi Canton, le chef de projet de la mission Alpha raconte ses deux ans avec le natif de Rouen.

Thomas Pesquet a passé trois ans sur Toulouse, de 1998 à 2001 à Supaéro.
Thomas Pesquet a passé trois ans sur Toulouse, de 1998 à 2001 à Supaéro. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Rémi Canton, chef de projet de la mission "Alpha" à laquelle participe Thomas Pesquet a côtoyé l'astronaute à Supaéro, aujourd'hui renommé ISAE-Supaero (Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace). 

Quand avez-vous côtoyé Thomas Pesquet ?

J'étais à Supaéro de 1997 à 2000 et Thomas y était de 1998 à 2001. Donc deux années à Toulouse en commun. Aujourd'hui, on se côtoie dans le milieu professionnel uniquement mais en deux ans dans la ville rose et dans la même école, on a réussi à en profiter !

Que faisiez-vous à Supaéro en dehors de votre enseignement ?

En fait, c'est quelqu'un comme moi, comme les autres du groupe pour l'année. On peut résumer nos années toulousaines entre le sport, la musique et la fête. On a dû faire un peu de rugby ensemble, il avait une vraie accroche sportive. c'est différent chez moi.

Sinon on ne sortait pas trop sur Toulouse, on n'avait pas de voiture. Les soirées se faisaient sur le campus. Sinon, Thomas participait à des tournois sportifs, des petits concerts de musique, il jouait du saxo. C'était un membre très actif de sa promo, on ne pouvait pas le rater.

Une anecdote sur Thomas ?

Je me souviens de sa passion pour la musique. Pendant la mission Proxima, pendant qu'il était à bord, il a fait un petit concert avec son saxo. Mais le plan de carrière de Thomas est assez dingue. Il a d'abord travaillé dans le spatial avant de voir que la branche aviation l'intéressait plus. Finalement, il peut combiner les deux. Quand on était à l'école à Toulouse, on avait tous le même attrait pour le spatial et les yeux rivés vers le ciel.

Votre relation avec Thomas Pesquet aujourd'hui ?

C'était avant une simple relation amicale, des copains de promo. Après Supaero on s'est retrouvés pendant les sélections d'astronaute. On n'avait pas mal échangé pendant la sélection en 2008. On s'appelle après chaque étape pour faire un petit briefing. On se croise plus dans le domaine professionnel que privé maintenant, parce qu'il est aussi très sollicité désormais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess