Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le CHNDS de Faye-l'Abbesse a un an : quel bilan ?

-
Par , France Bleu Poitou

Le 4 juin 2018, le CHNDS ouvrait à Faye-l'Abbesse, dans les Deux-Sèvres. Un nouvel hôpital pour regrouper les services auparavant répartis sur plusieurs sites. Un an après, où en est-on ?

Le CHNDS de Faye-l'Abbesse a ouvert ses portes le 4 juin 2018 dans le nord Deux-Sèvres
Le CHNDS de Faye-l'Abbesse a ouvert ses portes le 4 juin 2018 dans le nord Deux-Sèvres © Radio France - Noémie Guillotin

Le 4 juin 2018, le centre hospitalier nord Deux-Sèvres de Faye-l'Abbesse accueillait son tout premier patient. Un hôpital flambant neuf, regroupant sur un même site des activités avant réparties à Bressuire, Parthenay et Thouars. L'objectif de la construction de ce nouveau plateau technique : répondre aux besoins de santé des 175.000 habitants du nord du département.

Un bilan difficile", Stéphane Dumoulin, de la CGT

Un an plus tard, Stéphane Dumoulin, secrétaire adjoint de la CGT au CHNDS en tire "un bilan difficile. On nous avait tellement vanté de choses sur la construction du site de Faye-l'Abbesse, qu'il allait y avoir des tas de médecins, que ça allait déboucher sur plein d'emplois et aujourd'hui on re-subit un contrat de retour à l'équilibre financier qui va supprimer 150 agents", se désole le représentant syndical. "Il faut financer l'hôpital correctement et les médecins viendront", estime-t-il.

Le recrutement des médecins est en train de s'améliorer", Christiane Belotti, représentante des usagers

Christiane Belotti, représentante des usagers au CHNDS est elle plus optimiste. "Le recrutement des médecins est en train de s'améliorer. On a récupéré des cardiologues pour les consultations, la gynéco tourne, un médecin qui était parti est revenu. En médecine/soins de suite, il y a un médecin supplémentaire". Christiane Belotti note aussi un "changement d'attitude des élus. Ils sont plus prêts à coopérer par exemple sur les logements des médecins recrutés. Il a fallu peut-être une douche un peu froide mais on s'est rendu compte que tout le monde a envie d'aller dans le même sens".

Pierrick Dieumegard, le directeur du CHNDS fera le bilan à 8h10 ce mardi sur France Bleu Poitou, il est l'invité de la rédaction.

Et pour la commune de Faye-l'Abbesse ?

L'ouverture de l'hôpital a "modifié le dynamisme de la commune", note Gérard Pierre, le maire de Faye-l'Abbesse. "Il y a eu des constructions neuves. Cela a fait vendre aussi quelques constructions anciennes. Au niveau des commerces, ils voient plus de monde puisqu'il y a plus de passages, surtout à la pharmacie". Mais avoir un hôpital, c'est aussi du travail en plus. "On est passé de 8-10 reconnaissances de naissance à 850. Ce qui nous a obligé à rajouter un peu plus d'un poste mais qui n'est pas compensé. L'Etat nous donne 0 centime de plus", regrette l'élu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess