Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le CHRU de Tours dispose désormais de sa conciergerie

mercredi 27 juin 2018 à 16:51 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine

Les conciergeries existent déjà dans plus d'une trentaine d'autres hôpitaux en France. Et le CHRU de Tours inaugure donc la sienne ce jeudi. Les patients pourront ainsi bénéficier de services très larges, payants, qui pourront aller de prestations de coiffure à des plateaux repas.

La conciergerie va s'installer sur les deux sites du CHRU de Tours
La conciergerie va s'installer sur les deux sites du CHRU de Tours © Maxppp - Maxppp

Tours, France

Se faire coiffer, bénéficier d'une séance de réflexologie ou encore faire laver son linge... Tout ça, et bien d'autres services, sont désormais possibles à l'hôpital de Tours. Le CHRU met en place à partir de ce jeudi sa conciergerie. Le but c'est de pouvoir avoir accès à un tas de services, même si l'on est cloué sur son lit d'hôpital. Des services très larges, puisque ça va des produits de dépannage comme une batterie de secours pour téléphone portable, à des prestations de coiffure. 

Des services du quotidien, résume Thaïs Ringot, c'est la directrice de l'hôtellerie à l'hôpital de Tours. 

"J'aime bien l'exemple de la trousse d'hygiène" détaille Thaïs Ringot. "Un patient est arrivé pour une hospitalisation en urgence, il a pas forcément pensé à prendre son savon, son gant de toilette... Et donc ça va lui permettre d'acquérir une trousse de toilette s'il en a besoin". 

Marie-France attend beaucoup de cette conciergerie. Elle va bientôt se faire opérer après être arrivée en urgence il y a 10 jours, et c'est son mari Francis qui doit quotidiennement faire les allers retours avec leur domicile de Romorantin, à plus d'une heure de route. "Là on se téléphone tous les jours, et trois fois sur 5 elle me dit "t'as pensé à faire ci, à faire ça". La conciergerie, ça me permettrait d'avoir l'esprit plus tranquille. On aura plus à penser à faire la lessive, la plier, la mettre dans les sacs... Je sais qu'elle aura du linge, qu'elle pourra se faire coiffer si  elle a besoin" estime Francis. Ce qui lui permettrait aussi de se concentrer sur l'essentiel, la santé de Marie France. 

Ces services ont bien sûr un coût, mais le prestataire s'engage à ce qu'ils ne soient pas plus chers qu'en magasin

Ce type de structure existe déjà dans plus d'une trentaine d'autres hôpitaux en France. Le but c'est de pouvoir avoir accès à un tas de services, même si l'on est cloué sur son lit d'hôpital. Ces services sont bien sûr payants, mais le prestataire privé, Happytal, s'engage à ce que ça ne coûte pas plus cher qu'en magasin.

Cette conciergerie, qui va donc faire le lien entre le patient à l'hôpital et la ville à l'extérieur, sera aussi accessible aux personnels du CHRU. Un premier comptoir va donc ouvrir ce jeudi sur le site de Trousseau, un deuxième comptoir ouvrira ce vendredi sur le site de Bretonneau. Les commandes peuvent être faites soit directement là-bas, soit par téléphone ou par internet.