Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le CHRU de Tours vous propose de dormir à l'hôtel plutôt qu'à l’hôpital

mardi 31 juillet 2018 à 11:06 Par François Desplans, France Bleu Touraine et France Bleu

Pour les patients isolés ou habitant loin de Tours et qui n'ont pas besoin de soin ou de surveillance médicale, le CHRU de Tours peut désormais leur proposer de dormir à l'hôtel plutôt qu'à l'hôpital. Tout est pris en charge par le CHRU. Objectif libérer des lits et améliorer le confort du patient.

Depuis le 1er juillet, 12 patients ont profité de ce nouveau service Hospitel àTours
Depuis le 1er juillet, 12 patients ont profité de ce nouveau service Hospitel àTours © Maxppp - Capture d'écran Google

Tours, France

Le nouveau service proposé depuis le 1er juillet à Tours a un nom : Hospitel. Avant ou après une intervention médicale, le médecin peut désormais proposer à son patient de passer la nuit à l'hôtel plutôt qu'à l'hôpital. Libre ensuite au patient d'accepter ou de refuser. La nuit à l'hôtel n'est proposée que lorsque trois conditions sont réunies : 

  • Le patient habite loin de Tours ou vit seul
  • Il est autonome, seul ou accompagné
  • Il n'a besoin d'aucun soin ni de surveillance médicale

Un service gagnant / gagnant pour le patient et l'hôpital

Pour tous ces patients, le CHRU de Tours considère qu'ils n'ont pas besoin de passer la nuit à l'hôpital. "Il y a des nuitées à l'hôpital qui ne sont pas particulièrement pertinentes parce que ce sont des gens qui ne nécessitent pas de soins immédiats", souligne Thibault Bouchenoire, le directeur des projets au CHRU de Tours. 

On sait qu'à l'hôpital, le confort hôtelier ( chambres doubles, bruit, restauration...) n'est pas forcément à la hauteur des attentes des usagers."- Thibault Bouchenoire, directeur des projets au CHU de Tours

En clair, l'Hospitel permet d'améliorer le confort du patient et de libérer des lits pour ceux qui en ont vraiment besoin. Avec pour conséquence de réduire les délais de prise en charge pour une intervention à l'hôpital. Cela permet aussi de proposer la chirurgie ambulatoire aux patients qui sont loin de Tours. 

L'hôpital prend tout en charge à l'hôtel

Pour ce nouveau service, le CHRU de Tours a conclu un partenariat avec deux hôtels Ibis. L'un place de la Liberté à Tours, l'autre à Chambray-les-Tours. Les patients y sont accueillis et n'ont rien à payer. Chambre d'hôtel, repas, petit-déjeuner et taxi si besoin, tout est pris en charge par l'hôpital. 

Cela permet de garder le moral, d'être accompagné par un membre de la famille, de se faire plaisir aussi lors des repas. Sans oublier le taxi qui vous amène à l'hôpital" - Sarah, 18 ans de Bourges, hospitalisée pour une opération gynécologique. 

Cela à un coût bien sûr pour le CHRU de Tours. Une centaine d'euros par nuit et par patient. Mais c'est 10 fois moins qu'une nuit d'hospitalisation. Une nuit à l'hôpital coûte entre 1 000 et 1 500 euros à la sécurité sociale et aux mutuelles.