Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le CHU Bretonneau inaugure son nouveau service de néonatologie

mardi 24 avril 2018 à 20:07 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

Il portera le nom d'une personnalité médicale d'exception, la professeure Claudine Amiel-Tison. Le service de néonatologie du CHU Bretonneau a été baptisé ce mardi.

La chambre de réanimation du service de néonatologie Claudine Amiel-Tison
La chambre de réanimation du service de néonatologie Claudine Amiel-Tison © Radio France - Denis Guey

Indre-et-Loire, France

Le nouveau service de néonatologie du CHU Bretonneau à Tours portera le nom du professeur Claudine Amiel-Tison qui fut la grande spécialiste internationale de la neurologie des nouveaux nés. Cette personnalité qui a marqué les progrès de la néonatologie en France et dans le monde est décédée en 2013. La plaque qui porte son nom a été dévoilée ce mardi 24 avril jour de l'inauguration du service. Voilà 3 mois (depuis le 16 janvier) que la néonatologie a quitté le CHU Clocheville et intégré des bâtiments flambants neufs à Bretonneau. La grande nouveauté étant l'hébergement des parents dans la même chambre que leurs bébés prématurés ce qui est un élément qui peut accélérer la guérison des bébés les plus fragiles. Laura est la maman de Léopold et Victor,deux jumeaux nés à 7 mois, le 20 mars dernier. lls pesaient 1,9 kgs et 2,2 kgs.  Elle vit à leurs côtés depuis leur naissance.

Je pense qu'on a de la chance d'être dans un service aussi confortable, avec la possibilité de dormir dans la chambre de nos bébés. Ils sont passés par la case réanimation pendant une dizaine de jours, puis les soins intensifs, et ils vont bientôt sortir du service. Le personnel nous a dit que la guérison était accélérée quand la maman ou la papa participent aux soins. 

Le docteur Dominique Saillant est la chef de service de la néonatologie. Après 3 mois, elle tente de dresser un premier bilan du fonctionnement de ce nouveau service.

On est passé de 4 enfants dans une même pièce à des chambres individualisées. Dans ces chambres individuelles, les prématurés évoluent plus vite avec moins de complications telles que les infections secondaires, comme les infections nosocomiales. Ils ont beaucoup moins de bruit, beaucoup moins de stimulation lumineuse. En plus, on pratique les soins au rythme de l'enfant puisqu'il est seul dans la chambre avec sa maman. 

Ce bâtiment ultra moderne se trouve à quelques mètres de distance de la maternité Olympe de Gouges. Le service compte 6 lits kangourous, c'est-à-dire les chambres qui peuvent héberger les parents, 16 lits de réanimation, 9 lits de soins intensifs, et 12 lits de soins continus.  Ce qui fait 43 lits au total. 150 infirmiers, infirmières, et cadres de santé font vivre ce service de néonatologie devenu le service Claudine Amiel-Tison.