Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Le CHU d'Amiens veut passer d'un mois à trois semaines d'attente avec l'arrivée d'une nouvelle IRM

mardi 29 janvier 2019 à 8:46 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

La directrice générale du CHU d'Amiens-Picardie, invitée de France Bleu Picardie ce mardi matin annonce l'acquisition d'une quatrième IRM. Danielle Portal veut que ce nouvel outil réduise le délai d'attente pour l'imagerie médicale. Il doit passer d'un mois en moyenne à trois semaines.

Danielle Portale directrice générale du CHU Amiens-Picardie
Danielle Portale directrice générale du CHU Amiens-Picardie © Radio France - François Sauvestre

Amiens, France

C'est l'une des annonces de ce début d'année 2019 au Centre Hospitalier Universitaire d'Amiens Picardie. Le CHU fait l'acquisition d'une quatrième IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) qui doit permettre de réduire le délai d'attente. Il s'élève, en moyenne à un peu plus d'un mois au sein de l'établissement picard. 

"On espère arriver vers trois semaines d'attente", détaille Danielle Portal. La directrice générale du CHU Amiens-Picardie était l'invitée de France Bleu ce mardi matin. 

Danielle Portal directrice générale du CHU Amiens-Picardie

Danielle Portal est aussi revenue sur la polémique du passage au payant du parking du CHU d'Amiens. "Nous prenons bien sûr en compte cette protestation pour étudier toues les possibilités pour aménager les tarifs", explique la directrice générale de l'hôpital qui ne reviendra pas à la gratuité car "ce n'est pas le CHU qui va construire ce parking à 15 millions d'euros et à partir du moment où le CHU va déléguer la construction, le principe du payant est associé à cette délégation". La pétition contre la fin de la gratuité du parking du CHU a recueilli plus de 2 700 signatures en ligne.