Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le CHU de Grenoble participe à une étude sur la réponse du système immunitaire à la vaccination anti-covid

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Une étude sur les effets des vaccins contre le Covid-19 sur le système immunitaire a été lancée à l'échelle nationale. Elle est coordonnée par l'ANRS et l'Inserm. 35 structures hospitalières participent à travers la France dont le CHU de Grenoble. La marche à suivre est très simple.

Le Centre d'Investigation Clinique du CHU de Grenoble participe à l'étude nationale de l'ANRS et de l'Inserm
Le Centre d'Investigation Clinique du CHU de Grenoble participe à l'étude nationale de l'ANRS et de l'Inserm © Radio France - Chloé Cenard

L'étude "ANRS COV-POPART" a été lancée il y a un mois et demi dans 35 structures hospitalières à travers la France. Fruit d'une collaboration entre l'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), elle a un objectif très simple : étudier les effets des vaccins contre le Covid-19 sur le système immunitaire. 

Qui peut y participer ? 

Pour participer à cette étude il faut déjà rentrer dans l'une de ces deux catégories : personne de 18 ans ou plus sans problèmes de santé ou personnes majeures avec une pathologie comme par exemple le cancer, le diabète ou encore une insuffisance rénale. Il faut surtout ne pas avoir été encore vacciné. Le CHU de Grenoble a pour objectif de trouver 500 participants. Ils en ont déjà la moitié. "Nous recherchons particulièrement des personnes de plus de 75 ans sans problème de santé car nous n'en avons pas beaucoup. Ça a été l'une des premières catégories à se faire vacciner alors c'est normal." 

Adrien a 28 ans et n'a aucun problème de santé. Il a pris son rendez-vous de vaccination sur la plateforme KelDoc du jour au lendemain. C'est là qu'il a vu le message pour participer à l'étude. Il est en train de rédiger une thèse avec notamment des données médicales, il s'est donc tout de suite senti concerné : "Déjà, je trouve ça super d'être vacciné alors je voulais aussi donner un peu de mon côté. J'ai aussi été dans la même situation, à devoir chercher des données et je sais que c'est compliqué. Parfois, une donnée en plus ça aide beaucoup. Ma situation me donne naturellement envie de les aider". 

Comment participer ? 

Il faut déjà commencer par prendre contact avec l'équipe qui coordonne l'étude au sein du CHU de Grenoble. Il faut envoyer un mail à cette adresse etudecic@chu-grenoble.fr ou appeler au 04.76.76.72.65. "Une fois le premier contact établi, nous envoyons aux personnes intéressées une lettre d’information. C'est un document qui présente tout le déroulement de l'étude. Une fois qu'elles en ont pris connaissance et qu'elles nous donnent leur accord, nous les recontactons pour fixer le premier rendez-vous", détaille Adeline Paris, coordinatrice de l'étude au sein du CHU de Grenoble. 

Quelles sont les étapes de l'étude ? 

L'étude s'étale sur deux ans. Il y a déjà un premier rendez-vous environ 15 jours avant la première injection du vaccin puis un deuxième rendez-vous pour une prise de sang quelques jours avant cette injection. Ensuite, le suivi s'étale : un mois, six mois, 12 mois puis 24 mois après la deuxième injection. À chaque fois, une prise de sang pour étudier l'évolution du système immunitaire. La participation à cette étude n'est pas rémunérée et ne donne pas automatiquement le droit à un rendez-vous de vaccination.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess