Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le CHU de Poitiers en pointe pour le traitement de certains cancers du pancréas

lundi 21 mai 2018 à 6:08 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou

Le CHU de Poitiers est l'un des deux seuls hôpitaux de France à posséder depuis trois ans un "Nano Knife". Cet instrument permet à l'établissement d'expérimenter un traitement destiné à rendre opérable certains cancers du pancréas, augmentant du même coup les chances de survie des malades.

Des aiguilles longues de plus de 20 cms sont implantées tout autour de la tumeur
Des aiguilles longues de plus de 20 cms sont implantées tout autour de la tumeur - CHU de Poitiers

Poitiers, France

Le recours à cet outil, utilisé dans un cadre expérimental au CHU de Poitiers, concerne les malades qui ont une tumeur qui s'est installée autour de vaisseaux sanguins ou de réseaux nerveux vitaux. Le "nano knife" permet de détruire les cellules cancéreuses situées dans ces zones sans dommages collatéraux, rendant du coup possible l'intervention chirurgicale destinée à enlever la tumeur.

Des résultats encourageants

Le protocole mis en œuvre au CHU de Poitiers a pour but de valider ce recours au Nano Knife. Pour cela, l'équipe médicale composée des docteurs Tougeron, Tasu et Carretier a choisi de traiter par ce biais 30 patients. Une vingtaine l'ont déjà été. Pour un tiers d'entre eux, l'intervention chirurgicale n'a pas pu se faire car le patient a développé des métastases notamment, mais pour une bonne partie des autres malades, l'opération a eu lieu, ce qui a permis d'enlever la tumeur. Une opération qui accroît considérablement la survie des patients.

L'un des cancers les plus grave

Si cette expérimentation est validée, l'opération pourra être alors remboursée par la Sécurité sociale car pour l'instant, c'est le CHU qui supporte les dépenses de fonctionnement (l'achat du Nano Knife - 280.000 euros - ayant été financé quant à lui grâce à l'opération "500 Ferrari contre le cancer"). Cela constituerait une avancée majeure dans le traitement de certains cancers du pancréas, considéré comme l'un des plus grave. Ce cancer touche chaque année 15.000 personnes en France et ne cesse de progresser.