Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le CHU de Rennes fait battre un cœur hors d'un corps, une première pour l'hôpital

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Le CHU de Rennes (Ille-et-Vilaine) vient de réaliser une grande première à son niveau. Pour les besoins d'une transplantation, grâce à une nouvelle technologie, un coeur a pu être maintenu "en vie" pendant plusieurs heures en dehors de tout corps.

Grâce à ce système, le cœur a pu être maintenu "en vie".
Grâce à ce système, le cœur a pu être maintenu "en vie". - CHU de Rennes

Après avoir pu conserver un foie en vie pendant 17 heures, le CHU de Rennes révèle ce jeudi 22 avril avoir réussi une grande première à son niveau. 

Des perfusions de sang oxygéné

Le 26 mars dernier, les équipes de chirurgie cardiaque et d'anesthésie-réanimation de l'hôpital ont réalisé une transplantation cardiaque grâce à un nouveau procédé baptisé Organ Care System. Seuls trois établissements en France disposent de cette technologie innovante qui permet de maintenir les organes en vie grâce à des perfusions de sang oxygéné

Ce cœur a été prélevé puis placé dans une machine, "à peine plus grosse qu'une glacière" qui permet de réaliser ces opérations. L'équipe a ensuite pris l'avion, la voiture puis réalisé l'opération de transplantation. Pendant six heures, le cœur a continué de palpiter ! Il a ainsi pu être conservé sans trop subir de détériorations. 

"Avec le système que nous utilisons depuis trente ans, le cœur est placé dans une glacière et on doit faire au plus vite. La conservation est passive et on ne sait pas trop ce qu'il se passe dans la glacière. Avec le Organ Care System on peut conserver le cœur sans souci pendant plusieurs heures. Au Kazakhstan une équipe a pu greffer un cœur après 17 heures de conservation hors du corps !," souligne le docteur Erwan Flécher, chirurgien au CHU de Rennes.

Réanimer un cœur pourtant arrêté

Le CHU de Rennes explique que cette technique permet de de réanimer des cœurs pourtant arrêtés chez un donneur. En Angleterre cela a permis d'augmenter le nombre de transplantations. Cette intervention a cependant un coût non négligeable de l'ordre de 30.000 euros à chaque opération, sans oublier les frais de déplacement de l'équipe de prélèvement. Au cours du mois d'avril, un deuxième patient a pu recevoir une greffe via ce procédé.

Grâce à cette technique, certains pays comme l’Angleterre parviennent désormais à réanimer des cœurs pourtant prélevés arrêtés chez un donneur. Ainsi, le pays a pu augmenter le nombre de transplantations réalisées chaque année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess