Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le CHU de Saint-Étienne prend du galon

mardi 28 juin 2016 à 17:49 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le Centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne sera le pivot d'un vaste groupement de vingt structures : un groupement hospitalier de territoire (GHT) voulu par la loi Santé de Marisol Touraine pour juillet 2016.

Le Centre hospitalier universitaire de St-Étienne, futur pivot du groupement de territoire de 20 établissements
Le Centre hospitalier universitaire de St-Étienne, futur pivot du groupement de territoire de 20 établissements © Radio France - Émeline Rochedy

Saint-Étienne, France

Le Centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne coordonnera le groupement de territoire voulu par la loi de modernisation du système de santé portée par Marisol Touraine et programmé pour ce vendredi 1er juillet. Au début de l'année, il était question de chapeauter dix-huit établissements, finalement ils seront vingt. Principalement des hôpitaux ligériens : comme celui de Roanne, du Gier à Saint-Chamond, Le Corbusier à Firminy ainsi que le CH du Forez à Montbrison et Feurs. Mais aussi quelques uns des départements limitrophes : Annonay, Ferrières et Saint-Félicien dans le nord de l'Ardèche et d'autres dans le Rhône : les établissements de Thizy-les-Bourgs et Cours-la-Ville, près de Roanne, celui de Saint-Symphorien-sur-Coise, et l'hôpital local de Saint-Laurent-de-Chamoussey, à côté de Feurs.

Ces vingt établissements auront tous la même logistique, donc les mêmes fournisseurs, et une offre identique de formation. Mutualisation du personnel ? En tout cas, les laboratoires devront aussi mieux se coordonner. Les anesthésistes feront eux partie d'une équipe médicale de territoire afin d'intervenir suivant les besoins sur un établissement ou un autre, sur la base du volontariat et moyennant une compensation financière pour palier le manque d'anesthésistes et limiter le très coûteux recours à l’intérim. Les syndicats se demandent si ce ne sera pas le cas aussi au moins des chirurgiens.

Toujours est-il que pour la pédiatrie, les enfants devant rester plus de 48 heures à l’hôpital seraient transférés à l'hôpital Nord.

Le CHU de Saint-Étienne sera aussi associé au groupement de Haute-Loire, tout comme celui de Clermont-Ferrand car chaque GHT doit s'adosser à un hôpital universitaire.

Le groupement altigérien rassemblera principalement les hôpitaux Émile Roux du Puy-en-Velay, ainsi que les établissements de Brioude, Yssingeaux, Langeac et de Craponne-sur-Arzon.

Frédéric Boiron, le directeur du CHU de St-Étienne sera l'invité de France Bleu Matin, à 7h50 ce mercredi.