Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le Cotentin se mobilise pour obtenir son service de coronarographie à l'hôpital public de Cherbourg

vendredi 5 octobre 2018 à 16:59 Par Frédérick Thiébot, France Bleu Cotentin

Les hôpitaux publics de Cherbourg et Saint-Lô sont en concurrence pour accueillir cet équipement. Elus, syndicats hospitaliers et médecins de Cherbourg estiment que le centre hospitalier du Cotentin doit obtenir ce service de coronarographie

Sonia Krimi et Benoît Arrivé plaident pour un service de coronarographie à Cherbourg
Sonia Krimi et Benoît Arrivé plaident pour un service de coronarographie à Cherbourg © Radio France - Frédérick Thiébot

Cherbourg, Cherbourg-en-Cotentin, France

Autour de la députée Sonia Krimi, le maire de Cherbourg-en-Cotentin Benoît Arrivé, les médecins et syndicats du Centre Hospitalier Public du Cotentin ainsi que des patients se sont réunis ce vendredi pour plaider en faveur de l'implantation de ce service à l'hôpital Pasteur.  

La coronarographie est une technique d'imagerie médicale utilisée en cardiologie. C'est aujourd'hui le seul moyen fiable à 100 % de vérifier s'il existe des rétrécissements des artères du cœur et de prévenir les maladies cardiaques.  

L'ARS, l'agence régionale de santé, a annoncé que la Manche bénéficiera de cet équipement et avait lancé un appel à candidature. Les hôpitaux publics de Saint-Lô et Cherbourg se retrouvent aujourd'hui en concurrence.  Le choix d'implantation sera annoncé d'ici six mois.

Dans le nord Cotentin, les élus estiment Cherbourg doit l'obtenir et ils développent de nombreux arguments. Cherbourg est, par exemple, la seule ville de France de plus de 80 000 habitants à ne pas être dotée d'un plateau de coronarographie. 

Par ailleurs, chaque année, plus de 1 200 manchois dont une grande partie sont originaires de la presqu'île, doivent aller pratiquer cet examen à Caen. Ils estiment aussi que Saint-Lô n'est qu'à 35 minutes des deux équipements caennais et que si le plateau est implanté dans le centre Manche, les habitants du nord Cotentin seraient toujours défavorisés.  

Enfin cela permettrait aussi au Smur de Cherbourg qui est mobilisé à 70 % pour transporter des patients vers Caen, de récupérer 1.000 heures de disponibilité pour intervenir sur d'autres urgences.   

Pour la députée Sonia Krimi, "l'ARS doit regarder le dossier avec objectivité et voir que Cherbourg a tous les arguments pour obtenir ce service".  Benoît Arrivé, le maire de Cherbourg-en-Cotentin estime lui "qu'à terme il faudra deux plateaux de coronarographie dans la Manche, mais que le premier doit impérativement être installé à Cherbourg". 

Une pétition en ligne a été lancée en début de semaine par Sonia Krimi. La députée se rendra également sur les marchés de Cherbourg pour la faire signer par la population.