Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le déménagement dans le nouvel hôpital d'Epinal a commencé ce lundi

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Service informatique, administration, stocks : la migration dans le nouvel hôpital d'Epinal a commencé ce lundi. Le nouvel établissement, d'un coût global de 150 millions d'euros, compte 284 lits et 93% de chambres individuelles. Un outil à la pointe de l'innovation.

Nouvel hôpital d'Epinal
Nouvel hôpital d'Epinal © Radio France - Hervé Toutain

Le déménagement du nouvel hôpital d'Epinal a débuté ce lundi 8 mars. Tous les services auront déménagé d'ici début avril dans le nouvel établissement qui compte 284 lits. Le coût total est de 150 millions d'euros.

Des services hospitaliers de pointe

"Le nouvel hôpital donne aux Vosges une offre médicale de qualité, à la pointe de l'innovation dans les traitements", se félicite le docteur Jean-Marc Lalot, président de la commission médicale d'établissement. La structure comprend 8 000 m2 de plateau technique sur 6 niveaux dont 5 salles de bloc opératoire, 2 scanners et une IRM.

Retardé a plusieurs reprises en raison de la crise sanitaire, mais aussi de retards dans les travaux, le déménagement va se poursuivre jusqu'au début du mois d'avril, service après service. 

Le 16 mars prochain, un premier patient atteint du coronavirus sera accueilli dans le service d'infectiologie. Le 17 mars, les urgences seront opérationnelles. Enfin le 24 mars à 8h00 du matin, la maternité et les urgences obstétriques ouvriront leurs portes. "Nous pourrons potentiellement pratiquer jusqu'à 1500 accouchements par an", précise Dominique Cheveau, directeur des hôpitaux d'Epinal et de Remiremont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess