Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le département de l'Ardèche salarie un médecin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Mardi ouvre à Privas le premier centre départemental de santé. Un médecin et une secrétaire médicale payés par le conseil départemental de l'Ardèche.

Le docteur Paun-Farraus exercera à Privas
Le docteur Paun-Farraus exercera à Privas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

A partir de mardi, le docteur Mihela Paun-Farraus va débuter ses consultations. Le conseil départemental ouvre le premier centre de santé pour tenter de pallier le manque de généralistes en Ardèche. 

Un premier centre de santé à Privas

Le premier centre départemental de santé ouvre dans le quartier populaire Lancelot au sein du centre médico-social. Il y a pour l'instant un médecin généraliste à mi-temps et une secrétaire médicale. 

Et d'après les premiers appels, puisque la prise de rendez-vous a débuté jeudi, de nombreux patients sont à la recherche d'un médecin traitant, la perle rare en Ardèche. 

Dès septembre, le centre devrait accueillir deux infirmières en pratique avancée. Il s'agit d'infirmières qui ont le droit de signer des ordonnances dans un cadre bien défini, notamment pour les maladies chroniques stables comme le diabète par exemple. 

De plus en plus de généralistes sont attirés par le salariat qui permet des horaires bien définis ainsi que la possibilité de prendre des vacances plus facilement. La gestion administrative est également réduite au maximum. Et pourtant même avec ces avantages le recrutement d'un médecin à Privas a été compliqué. C'est finalement une généraliste qui exerçait en Savoie dans la banlieue de Chambéry qui a fait le choix de s'installer à mi-temps à Privas.  

Le centre santé pourrait s'étendre à d'autres territoires

Le centre de santé pourrait ouvrir des antennes dans le secteur du Haut-Eyrieux ou du Coiron. Mais la problématique reste toujours la même : recruter des médecins.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess