Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Département du Morbihan lance une enquête sur la propagation du coronavirus

A partir du lundi 20 avril, une enquête dite "rétrospective de prévalence de l'épidémie" et de son évolution va être lancée pour tenter de comprendre comment le Covid-19 a pu circuler dans le département du Morbihan. Explications.

Les biologistes vont analyses de nombreux échantillons sanguins.
Les biologistes vont analyses de nombreux échantillons sanguins. © Maxppp - Maxppp

Premier foyer épidémique de la région Bretagne, le Département du Morbihan va lancer une grande enquête scientifique afin de comprendre comment le Covid-19 a pu circuler dans la zone.

Quand ?

L'enquête va démarrer ce lundi 20 avril. Les résultats sont attendus au début du mois de mai avant le déconfinement.

Comment l'enquête va-t-elle se dérouler ?

Pour réaliser cette enquête dite "rétrospective de la prévalence" les biologistes du laboratoire départemental d'analyses du Morbihan vont analyser de petites quantité de sérum extraites d'échantillons de sang. Ces échantillons ont été prélevés sur des femmes enceintes, des malades souffrant de pathologies lourdes ou lors de simples examens sanguins sur des personnes en bonne santé. Congelés, ces échantillons sont conservés dans les hôpitaux, les cliniques ou les laboratoires du département. Les prélèvements seront anonymes.

A quoi va-t-elle servir ?

Les échantillons vont être analysés et les résultats seront ensuite récoltés et triés par la société vannetaise OpenHealth spécialisée dans le traitement de données. A partir de ces résultats, il sera possible d'estimer quelle proportion de la population a pu être réellement infectée par le virus et évaluer celle de personnes asymptomatiques dans le département. C'est ce qu'on appelle la prévalence.

Qui va réaliser l'enquête et la surveiller ?

Si les prélèvements vont être analysés par le laboratoire d'analyses du Morbihan, l'entreprise OpenHealth va s'occuper du traitement des données. Implantée à Vannes elle travaille notamment avec l'agence nationale de la sécurité des médicaments et une centaines d'hôpitaux dans 23 pays différents.  L'étude est placée sous la responsabilité du Professeur Antoine Flahaut, directeur de l'Institut de Santé Globale à l'Université de Genève. Il va présider un conseil scientifique auquel se joint l'ordre des médecins du Morbihan. Il pourra notamment se prononcer sur les questions éthiques de l'enquête.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess