Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Le désarroi d'une sage-femme de la maternité de l'hôpital de Mayenne

jeudi 3 janvier 2019 à 10:42 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

La professionnelle de santé a publié une message sur Facebook dans lequel elle s'inquiète pour l'avenir de la maternité de Mayenne, fermée provisoirement par manque de médecins anesthésistes.

L'hôpital de Mayenne
L'hôpital de Mayenne - capture d'écran

Mayenne, France

"Fermeture de la maternité et de la chirurgie de Mayenne : ETAT D'AME", c'est le message qu'a récemment publié cette sage-femme sur Facebook. Une publication vue et partagée par des milliers d'internautes. Elle y évoque la situation actuelle du centre hospitalier du Nord-Mayenne qui "a réduit le nombre de lits, le personnel a été considérablement réduit ce qui augmente la charge de travail pour d'autres. Les patients, malheureusement, en subissent ou en subiront les conséquences. Les équipes, malgré tout cela, continuent à se démener pour apporter des soins de qualité même si elles s'essoufflent et se fatiguent" écrit-elle. 

L'hôpital de Mayenne est en déficit. "Le budget des petites structures est souvent miné par des médecins mercenaires" critique la sage-femme qui tient à préciser que "certains responsables syndicaux ont appelé les médecins à ne plus faire de remplacement dans des hôpitaux où les salaires sont encadrés".  

Cette professionnelle de santé s'inquiète pour l'avenir de l'établissement. La direction a décidé la semaine dernière la suspension des accouchements pour une durée de trois semaines, jusqu'au 21 janvier. Selon les informations de France Bleu Mayenne, la réouverture pourrait être avancée de quelques jour. Une solution serait sur le point d'aboutir selon Michel Angot, le maire de Mayenne et président du conseil de surveillance de l'hôpital. 

"Je comprends le désarroi des patientes"

"Je suis sage femme au CHNM. Je comprends le désarroi des patientes, suivies à Mayenne pendant toute leur grossesse que nous renvoyons vers d’autres maternités pour accoucher. L'équipe de la maternité reste sans voix et subit de plein fouet cette situation" conclut-elle. Le personnel soignant de l'hôpital se réunira ce jeudi après-midi en assemblée générale. 

Ce dossier de santé publique fait réagir l'association des citoyens contre les déserts médicaux. Dans un communiqué, elle met en cause l'engagement des médecins, notamment les anesthésistes : "où est le serment d'Hippocrate pour ces professionnels ? On en est bien loin pour ces mercenaires"