Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le dispositif Prado accompagne les femmes victimes de cancer du sein de l’hôpital de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis un an, la CPAM du Territoire de Belfort renforce l’accompagnement des femmes soignées pour un cancer du sein de l’Hôpital Nord Franche-Comté à leur retour à la maison. Prado, réserve, organise, et paie pour elles les soins, un soutien apprécié des patientes. C'est une première en France.

Ablation du sein.
Ablation du sein. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Territoire de Belfort, France

De l’hôpital de Belfort à la maison, le dispositif Prado soutient et accompagne les femmes atteintes d’un cancer du sein lors de leur retour chez elles. Depuis près d’un an, et pour la première fois en France, la Caisse primaire d'assurance maladie du Territoire de Belfort ne se charge plus simplement de rembourser les soins mais les coordonne et prend même les rendez-vous chez les spécialistes libéraux. Un soulagement pour les patientes. 

D’abord il faut accepter le mot “cancer”, puis se préparer à un lourd traitement. Au printemps dernier, le cancer du sein d'Isabelle Perrin a nécessité qu’elle subisse une ablation du sein, “c’est évidemment dur à vivre, on est un peu sous le choc”, reconnaît-elle. 

Pourtant, avant même l’opération, on demande aux femmes de préparer la batterie de soins qu’elles devront suivre à leur retour à la maison, entre les visites des infirmiers tous les deux jours pour changer les pansements et celles chez le kinésithérapeute dans les sept jours après l’opération. 

Une tâche chronophage que la Caisse primaire d’assurance maladie du Territoire de Belfort se propose de prendre en charge, grâce au dispositif Prado. “Seulement deux jours après la prescription du médecin à l’hôpital, j’ai reçu un appel de la CPAM, une dame m’a proposé de prendre tous les rendez-vous médicaux pour moi”, raconte Isabelle. C’est le dispositif Prado. 

100% gratuit

L’agent de la CPAM contacte la patiente, lui demande ses préférences et prend les rendez-vous pour elle, puis réalise une synthèse transmise aux médecins de l'hôpital. Ce service est entièrement gratuit et non-obligatoire pour les patientes. 

Depuis sa mise en place en chirurgie du cancer de sein, en mai 2018, 143  patientes (sur environ 300 nouveaux cas chaque année que traite l’Hôpital) en ont bénéficié. 93 % d’entre elles, comme Isabelle Perrin, s’en  disent « très satisfaites ». Ce service existe depuis 2014 à la maternité de l'Hôpital Nord Franche-Comté. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu