Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le dossier de la maternité d'Oloron est maintenant sur le bureau de la ministre de la Santé

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque

Le maire, Hervé Lucbéreilh, accompagné d'une délégation d'élus, a été reçu ce mercredi matin au ministère de la Santé pour plaider la cause de la maternité menacée de fermeture.

L'entrée de l'hôpital d'Oloron
L'entrée de l'hôpital d'Oloron © Radio France - Axelle Labbé

Oloron-Sainte-Marie, France

Le maire d'Oloron, Hervé Lucbéreilh, a comme prévu été reçu ce mercredi matin au ministère de la Santé. Il était accompagné des trois sénateurs des Pyrénées-Atlantiques, Frédérique Espagnac, Denise Saint-Pée et Max Brisson, et du député Jean Lassalle.

La délégation a rencontré Yann Bubien, le directeur de cabinet d'Agnès Buzyn. Ils ont plaidé la cause de la maternité menacée de fermeture pendant une heure et demie.

À la sortie de la réunion, Hervé Lucbéreilh raconte : "nous lui avons dit que nous avons trouvé les médecins, mais le problème que nous rencontrons aujourd'hui, c'est que l'examen des candidatures des médecins se fait par les gens qui ont justement été nommés pour mettre en place le centre de périnatalité à la place de la maternité. Donc nous avons demandé qu'une autorité indépendante, autonome, nommée par le gouvernement puisse être mandatée pour organiser une réunion avec toutes les parties pour que nous puissions débattre tout à fait sereinement et paisiblement des candidatures. M Bubien nous a indiqué que c'est ce à quoi il allait s'atteler, dès cet après-midi. J'avais beaucoup d'espoir déjà en arrivant, cet espoir n'a pas été douché, la porte n'est pas fermée, on ne nous a pas dit que la maternité allait fermer. Mais je connais suffisamment les milieux politiques pour savoir qu'il faut être prudent. Et donc dans tous les cas, dès demain, nous préparerons les recours juridiques nécessaires si la décision devait être négative".

Le maire d'Oloron a rendez-vous demain avec un avocat ; celui qui s'était occupé de la maternité de Carhaix, dans le Finistère, qui avait réussi à éviter la fermeture.

Hervé Lucbéreilh sera notre invité jeudi matin à 8 heures. Une interview à écouter ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu