Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le pourquoi du comment

Le Dossier Médical Partagé, comment ça marche ?

mercredi 10 avril 2019 à 11:56 Par Nicolas Fillon, France Bleu Auxerre

Lancé en novembre 2018, le Dossier Médical Partagé ou DMP, sorte de carnet de santé numérique, peine à prendre dans l'Yonne. 5,6 % des Icaunais en sont dotés, beaucoup moins que dans d'autres départements de la région (16,5 % dans le Doubs ou la Haute-Saône). Mais comment ça marche ? Explications.

Le Dossier Médical Partagé est totalement gratuit et permet une meilleure prise en charge médicale. Ce mardi 9 avril, la CPAM de l'Yonne tenait un stand à l'hôpital pour informer sur le DMP.
Le Dossier Médical Partagé est totalement gratuit et permet une meilleure prise en charge médicale. Ce mardi 9 avril, la CPAM de l'Yonne tenait un stand à l'hôpital pour informer sur le DMP. © Radio France - Nicolas Fillon

Yonne, France

Qu'est ce que c'est exactement, le Dossier Médical Partagé ?

C'est une sorte de carnet de santé numérique. Le DMP permet d'accéder à ses informations médicales et de les partager avec les professionnels de santé de son choix.

Le Dossier Médical Partagé peut contenir par exemple des comptes-rendus hospitaliers, des résultats d'analyses, des informations sur les antécédents médicaux ou encore les médicaments prescrits, le tout avec un historique sur les deux dernières années. On peut également y retrouver les coordonnées des personnes à prévenir en cas d'urgence, mais aussi les directives anticipées pour la fin de vie. Tout est centralisé au même endroit.

Pour ouvrir son Dossier Médical Partagé rien de plus simple. Il y a quelque chose à ne surtout pas oublier...

C'est la carte vitale ! Et c'est tout... Avec ça, et un numéro de sécurité sociale, chaque assuré peut se connecter sur le site dmp.fr ou télécharger l'appli DMP, ou bien se rendre auprès des caisses d'assurance maladie ou des pharmacies. Il suffit ensuite de choisir son médecin traitant et de renseigner les autres professionnels de santé qui pourront accéder au Dossier Médical Partagé. Le DMP, c'est gratuit et ça ne prend que quelques minutes à créer.

Quels sont les avantages du Dossier Médical Partagé ?

C'est très utile dans plusieurs cas ! Imaginez d'abord que vous deviez consulter un médecin qui n'est pas votre médecin traitant parce que vous êtes en vacances à l'autre bout du pays. Grâce au DMP mis à jour à chaque acte de santé, le doc', le kiné ou l'infirmière sera mieux informé vous concernant, ce qui peut éviter pas mal d'incidents : mélange de médicaments, aux incompatibilités de traitements, aux examens répétitifs et inutiles, aux allergies à certains antibiotiques par exemple...

En cas d'urgence aussi, le Dossier Médical Partagé peut s'avérer primordial, grâce à une petite vignette "DMP" apposée sur la carte vitale. C'est l'assuré qui valide au préalable ou non cette option appelée "accès en mode bris de glace".

Un malaise dû au diabète par exemple sera tout de suite repéré par les services du Samu ou tout professionnel de santé intervenant grâce à la consultation du Dossier Médical Partagé.

Quelles sont les interrogations qui entourent ce Dossier Médical Partagé ?

Elles concernent notamment la confidentialité des données de santé. L'Assurance Maladie affirme néanmoins que celles-ci sont "stockées sur un serveur hautement sécurisé, agréé par le ministère de la Santé".

C'est l'assuré qui a la main sur l'accès à ses données. Il y accède grâce à un identifiant et un système de mot de passe très sécurisé. Il peut ajouter, masquer lui-même un document voire supprimer son Dossier Médical Partagé s'il le souhaite.

De plus, le DMP relève du secret médical. Votre employeur, votre banque ou même vos mutuelles et assurances n'y ont pas accès. Seul les professionnels de santé que vous avez choisi sont autorisés à le consulter. Et là encore, le patient a la main pour en ajouter ou en enlever.

Enfin, il est important de dire que le Dossier Médical Partagé n'influe pas sur vos droits de remboursement. Et surtout il n'est pas obligatoire. On n'est pas moins bien soigné si l'on n'en a pas mais il permet de faciliter la prise en charge médicale et d'améliorer le parcours de soin. Il est donc plutôt "conseillé" d'après les termes de l'Assurance Maladie.

Dans l'Yonne, l'Assurance Maladie espère l'ouverture de 60 000 Dossiers Médicaux Partagés d'ici la fin de l'année 2019. Il y en a actuellement près de 19 000 dans le département, classé 7e sur les huit que compte la Bourgogne-Franche-Comté. Soit un taux de couverture de 5,6 %. Il y a encore un peu de retard sur les voisins de Côte-d'Or (6,6 %), de la Nièvre (7,7 %), et surtout par rapport au Doubs et à la Haute-Saône (16,5 %) !