Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Téléthon : "Il ne faut pas que la recherche s'arrête à cause du Covid" s'inquiète le fondateur de l'AFM

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

La 34e édition du Téléthon se déroulera sur internet et sur France-Télévision, mais la quasi-totalité des animations est annulée. Ces animations représentaient 40% de la collecte, et le fondateur de l'AFM, Bernard Barataud, est inquiet pour le financement des programmes de recherche.

Bernard Barataud et l'actuelle présidente de l'AFM Laurence Tiennot-Herment
Bernard Barataud et l'actuelle présidente de l'AFM Laurence Tiennot-Herment © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le 34e Téléthon démarre ce vendredi 4 décembre 2020, sur France-Télévisions et sur internet, mais il n'y aura quasiment aucune animation. Ces animations, qui mobilisaient chaque année quelque 5 millions de Français et 250.000 bénévoles dans 12.000 communes, sont généralement annulées. Selon la présidente de l'AFM Laurence Tiennot-Herment, ces animations représentaient 40% de la collecte (et par exemple 35,5 millions d'euros en 2019 sur 87 millions). Le fondateur de l'AFM, président jusqu'en 2003, est aujourd'hui retraité en Dordogne. Il a confié ses interrogations sur cette édition 2020 à France Bleu Périgord ce jeudi. 

Bernard Barataud est inquiet sur les conséquences que pourrait avoir une collecte réduite pour cette 34e édition : "Je suis inquiet que l’appareil énorme qui est en place n’ait pas les moyens de fonctionner l'année prochaine [...] on finance entre 300 et 400 programmes de recherche chaque année, donc on va être obligé de faire des coupes quoi !  Et c'est pas le moment, parce que les premières thérapeutiques issues du génome arrivent, c'est-à-dire, là, les thérapies géniques, les cellules souches et tout ça. J'ai reçu avant-hier un un message du directeur scientifique qui m'annonce l'autorisation  de passer à l’homme sur un essai en phase 1-2-3 sur la maladie de Duchenne, c'est-à-dire la maladie qui a tué mon fils."

Il ne faut pas que la recherche s'arrête parce qu'on a cette catastrophe du Covid - Bernard Barataud

Bernard Barataud, qui a présidé le Généthon jusqu'en 2008, craint une baisse des moyens pour la recherche. "C’est une catastrophe si on s'arrête ! Le début d’une opération sans précédent et il ne faut pas que ça s’arrête parce qu'on a cette catastrophe du Covid. Donc il faut absolument qu’on puisse dire aux gens : "Faites-nous confiance continuez à nous soutenir, même s'il n'y a pas la fête". Il faut qu'on puisse terminer les programmes. Il y a 6. 000 maladies rares dont 71 % sont des maladies génétiques, et toutes les grandes maladies qui ont un rapport avec le génome attendent des progrès. Il est important qu’on puisse continuer ce travail ."

Bernard Barataud est aujourd'hui retréité en Dordogne, et il s'inquiète pour le financement de la recherche aavec un 34e Téléthon confiné

En Dordogne, de nombreuses animations sont organisées chaque année. En 2019, il y en avait plus de 130. Pour l'édition 2020, il n'y en aura que très peu. Ce weekend, le traiteur Peyruchaud de Sarlat va reverser un quart des recettes d'un menu au Téléthon. Une vente de jacinthes et de gâteaux se tiendra sur le marché de la commune de Belvès. A Saint-Cyprien, des crêpes et du vin chaud seront vendus sur le marché. Par ailleurs, de nombreuses "boîtes à dons" seront disposées chez vos commerçants. Malgré le peu d'activités organisées cette année, il est toujours possible de faire un don par téléphone au 36-37 et sur le site du Téléthon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess