Santé – Sciences

Le froid n'atteint pas seulement les Hommes mais aussi les animaux

Par Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 16 janvier 2017 à 6:10

La trentaine de chiens du centre restent dans des box extérieurs, protégés par du foin dans les niches et des couvertures
La trentaine de chiens du centre restent dans des box extérieurs, protégés par du foin dans les niches et des couvertures - Marilyn Roschitz

Une semaine glaciale s'annonce dans le Nord-Franche-Comté. À la SPA de Belfort, on s'organise pour les protéger au mieux des températures les plus basses de cet hiver.

Il n'y a pas que les Hommes qui souffrent du froid, les animaux aussi y sont particulièrement sensibles. À l'Arche de Noë, le centre de la SPA de Belfort, les chats sont gardés dans une chatterie chauffée. Les cinq chiens les plus fragiles et les plus vieux ont droit à un box fermé et chauffé. Les autres, faute de place, restent dans leur box à l'extérieur, mais la directrice, Marilyn Roschitz et son équipe prennent quelques dispositions : "Nous avons doublé la ration de foin dans les niches, nous y mettons aussi quelques couvertures par dessus, pour essayer de calfeutrer les éventuels courants d'air, explique-t-elle. L'ouverture des niches est aussi tournée vers le mur, éviter qu'ils ne prennent froid. Le soir en partant, nous leur cuisons des pâtes avec un petit bouillon, dans lequel on ajoute un peu de viande grasse, qui leur tienne au corps", ajoute Marilyn.

"Ca nous demande plus de travail et d'attention chaque hiver au chenil"
— Marilyn Roschitz, directrice de la SPA de Belfort

Le personnel de la SPA est particulièrement vigilant envers les bêtes en cette période, tout comme lors de fortes chaleurs l'été. "Les gamelles sont changées deux à trois fois par jour à cause du gel, ce qui nous demande plus de travail au chenil, et plus d'attention, d'autant que les changements de températures amènent parfois des diarrhées chez les animaux", précise la directrice. "Chaque matin, nous devons déneiger la cour, mais nous n'avons pas le droit de mettre de sel, qui pourrait avoir un effet destructeur sur les coussinets", ajoute-t-elle. Pour les bénévoles et employés, il faut à tout prix éviter que l'une des bêtes ne se cassent une patte, mais il est important également de les emmener régulièrement en balade pour qu'ils se réchauffent en s'activant.

Appel aux dons

Des couvertures, plaids, et même tapis ou couettes sont rangés dans une lingerie, mais "il n'y en a jamais assez", dit Fleur en souriant. "Avec ce froid, on les couvre au maximum, et on les change souvent pour éviter qu'ils ne soient souillés. Alors si les gens ont du linge à donner ou dont ils veulent se débarrasser, on les prend !" lance-t-elle. La SPA de Belfort a aussi besoin de paille et de foin pour les entreposer dans les niches et tenir les chiens au chaud. Pour confectionner les soupes, il y a également besoin de pâtes, et de viandes grasses.