Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - Le futur Village Landais Alzheimer en trois questions

lundi 4 juin 2018 à 19:04 Par Paul Ferrier, France Bleu Gascogne et France Bleu

La première pierre, symbolique, du Village Landais Alzheimer a été posée ce lundi à Dax au cours d'une cérémonie qui a rassemblé sur le site des centaines de personnes. A quoi ça va ressembler, qui pourra y être soigné et pourquoi il fait rêver les soignants ? Trois questions, trois réponses.

La place centrale du futur Village Landais Alzheimer
La place centrale du futur Village Landais Alzheimer - ©ArchiGraphi

Dax, France

C'est un projet unique en France pour la prise en charge des malades d'Alzheimer qui a vu son lancement officiel ce lundi à Dax. Le village Landais Alzheimer, c'est une idée du département inspirée par ce qui a été fait aux Pays-Bas où il existe un village de ce type. Il en existe aussi un aux Etats-Unis. Ce sera donc le troisième au monde.

A quoi ça va ressembler ? 

L'idée de ce futur Village Landais Alzheimer, c'est une prise en charge différente de la maladie. Ce sera un vrai village à l'architecture landaise, 16 maisonnées pour accueillir 7 à 8 patients, des studios pour les aidants familiaux, le tout organisé autour d'une place de village, avec petits commerces.  

Les premiers patients doivent s'installer fin 2019. Le projet va coûter plus de 28 millions d'euros principalement payés par le département des Landes et le budget de fonctionnement annuel sera d'un peu plus de 6 millions d'euros. Le site, où les travaux ont commencé, est situé non loin du Stade André Darrigade de Dax. 

Qui pourra y être soigné ? 

120 patients pourront y être accueillis. 10 devront être âgés de moins de 60 ans. 110 autres seront sélectionnés d'ici un an. Tous les stades de la maladie devront être représentés afin que l'expérimentation couvre tout le spectre de la maladie. Il faut envoyer une candidature au département par mail (village-alzheimer@landes.fr). Pour le moment ces candidatures sont stockées et seront traitées d'ici un an.

Enfin une dizaine de patients pourront y venir en accueil de jour. Ceux là seront principalement des personnes de l'agglomération dacquoise. 

Les malades landais seront-ils prioritaires ? Oui, répond Francis Lacoste, directeur de la solidarité au Conseil départemental des Landes.  "C'est un projet départemental donc la priorité, c'est aux Landaises et aux Landais. Mais peut-être que sur la partie des moins de 60 ans, il y aura des résidents d'autres départements". 

Pourquoi le projet donne envie aux soignants ? 

Parce que les soignants seront à peu près aussi nombreux que les résidents. 120 salariés épaulés par 120 bénévoles pour encadrer 120 patients. Quand on sait les manques de moyens qui ont fait descendre les personnels des EHPAD encore récemment dans la rue, ce sont des conditions de travail qui peuvent faire envie. D'ailleurs le département des Landes le confirme, les candidatures spontanées sont déjà très nombreuses.

Mais les candidats doivent être prévenus. Ils devront accepter de ne plus être qu'aide-soignant ou qu'infirmier ou que cuisinier pour ne citer qu'eux. L'un des paris du village sera de faire des soignants des agents pluridisciplinaires. Il faudra accepter de dépasser sa fiche de poste. Les soignants ne seront d'ailleurs pas en blouse blanche sur le site car les patients devront se sentir comme à la maison.