Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gouvernement veut mettre en place un ToxiScore sur les produits ménagers

-
Par , France Bleu
France

Le gouvernement veut mettre en place un ToxiScore sur les produits ménagers, a annoncé ce vendredi 7 mai la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Cet étiquetage permettrait aux consommateurs de savoir très rapidement si le produit contient des substances nocives pour leur santé.

"Nous allons mettre en place un ToxiScore sur les produits ménagers", a annoncé ce vendredi 7 mai la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili - Photo d'illustration
"Nous allons mettre en place un ToxiScore sur les produits ménagers", a annoncé ce vendredi 7 mai la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili - Photo d'illustration © Maxppp - Christophe Morin

Un petit logo pour identifier le potentiel cancérigène d'un produit. C'est le principe du ToxiScore, réclamé depuis 2018 par la Ligue contre le cancer, pour favoriser la prévention de la maladie. Le gouvernement annonce ce vendredi 7 mai que cet étiquetage sera mis en place sur les produits ménagers à partir de 2022. Il permettrait ainsi au consommateur de savoir en un coup d'œil, si le produit qu'il s'apprête à acheter contient une substance nocive pour sa santé.

"Nous allons mettre en place un ToxiScore sur les produits ménagers" à partir de 2022, a promis ce vendredi sur franceinfo Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique. Il s'agirait ainsi d'apposer des étiquettes sur les produits ménagers, comme les désinfectants, sur le même principe que le NutriScore pour les aliments et les boissons. Chaque année, un milliard de produits ménagers sont consommés en France. S'ils comportent bien des indications sur la présence de substances toxiques, on ne retrouve pas pour autant de mention pour savoir s'ils sont cancérigènes ou non. "Les étiquettes des produits ménagers sont très complexes, on ne sait pas très bien comment s'en servir", a regretté Barbara Pompili. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le gouvernement veut donc améliorer l'étiquetage des produits ménagers, mieux informer le public sur les éventuels dangers que leur utilisation peut entraîner. Ce ToxiScore concernera "tous les produits ménagers qu'on achète pour notamment nettoyer la salle de bain, nettoyer par terre".  "Il faut qu'on sache au premier coup d'œil s'il faut prendre des précautions d'utilisation, par exemple pour mettre des gants ou bien aérer la pièce", a expliqué la ministre. Avec ces nouvelles informations, plus intuitives, le gouvernement espère réduire le recours à certains produits nocifs pour la santé.

Ce Toxiscore est donc une solution avancée par l'exécutif dans le cadre du quatrième plan national santé environnement, doté d'une enveloppe de 90 millions d'euros. Ce budget vise à financer "la recherche sur l'impact de l'environnement sur notre santé", a précisé la ministre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess