Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute s'installe sur le campus universitaire à Saint-Martin-d'Hères

mardi 27 novembre 2018 à 20:16 Par Élisa Montagnat, France Bleu Isère

Le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute a été inauguré ce mardi à l’amphithéâtre Esclangon sur le campus universitaire à Saint-Martin-d'Hères (Isère). Ce projet réunit une centaine de chercheurs de la région sur les questions de cybersécurité.

Le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute vise à "remodeler technologies et sciences sociales" (photo d'illustration)
Le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute vise à "remodeler technologies et sciences sociales" (photo d'illustration) © Maxppp -

Grenoble, France

Cyber-guerre, attaques de hackeurs, intelligence artificielle, objets connectés... Autant de problématiques, de défis auquel le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute sera confronté dans les années à venir.

Ce projet réunit une centaine de chercheurs de la région Rhône-Alpes dans les domaines de l'informatique, mais aussi des sciences sociales, juridiques, mathématiques, électroniques, pour travailler ensemble sur les questions de cybersécurité et droit international. Une multidisciplinarité unique en France dans ce domaine.

"La France est en train de devenir un leader en Europe dans ce domaine"

"On travaille beaucoup sur la question des cyber-attaques, comment développer des produits sécurisés, et comment amorcer cette réflexion sur la scène internationale pour développer des normes de sécurité." explique Karinne Bannelier, chercheur en sciences sociales et droit international. Elle est co-porteur du projet. "On va aussi travailler sur les armes informatiques, l'intelligence artificielle, les objets connectés..."

Lors de l'inauguration mardi à l’amphithéâtre Esclangon sur le campus de Saint Martin d'Hères, était présent Guillaume Poupard, directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) : une agence de l'État qui dépend du premier ministre et travaille dans le domaine de cybersécurité.

Du particulier qui subit un piratage de sa boite mail à la cyber-guerre entre Etat en passant par l'espionnage industriel, l'ANSSI développe des solutions, en misant notamment sur la recherche universitaire. Pour Guillaume Poupard, "la France est en train de devenir un leader en Europe dans ce domaine.  Les progrès que l'on peut encore faire pour avoir plus de poids à l'échelle internationale sont dans la multidisciplinarité, ce propose ce projet."