Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Le sport sur ordonnance : une nécessité ?

-
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

Petite révolution dans le monde médicale : à partir de ce mercredi, le médecin généraliste peur prescrire une activité physique à ses patients. Jusqu'à maintenant, le médecin pouvait seulement conseiller la pratique du sport. Le sport sur ordonnance : une nécessité ? On en parle dans "Le + Info".

Les patients à qui on prescris des séances de sports peuvent être accompagnés par des kinés
Les patients à qui on prescris des séances de sports peuvent être accompagnés par des kinés © Maxppp -

Jusqu'à présent, le médecin pouvait conseiller à son patient de faire du sport. Un décret publié au Journal Officiel autorise désormais le médecin traitant à prescrire une activité sous certaines conditions. Tout d'abord, le patient doit être atteint d'une maladie chronique ou maladie grave, ce que l'on appelle dans le jargon médicale, une affection de longue durée. Ça concerne les tumeurs, les diabètes de type 1 et 2, les AVC ou encore la sclérose en plaques. En revanche, ne comptez pas sur le médecin pour vous prescrire un abonnement à la salle de gym. Ça ne marchera pas !"

Des kinés et des éducateurs spécialisés pour suivre les patients

Le décret précise que les malades peuvent être accompagnés par des kinés ou des éducateurs spécialisés dans le domaine du sport et de la santé. Attention, il n'est pas question de se lancer sur un marathon. On parle bien d'activité sportive adaptée. Reste la question du financement. Les séances ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Certaines collectivités, comme la ville de Strasbourg qui a expérimenté le dispositif, prend en charge, en totalité ou en partie le coût de l'activité selon les cas.

Le sport sur ordonnance : une nécessité ? On en parle avec les invités France Bleu Bourgogne.

  • A 7h50, le docteur Yann Lonjaret, médecin du sport nous détaillera le dispositif.
  • A 8h15, on entendra le témoignage d'une femme victime d'un cancer du sein et qui pratique la marche nordique.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess